Cat Power

What Would The Community Think

What Would The Community Think

 Label :     Matador 
 Sortie :    1996 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Cet album est à la fois émouvant et pétrifiant, d'une beauté rare et d'un désespoir profond. "In This Hole", morceau squelettique d'ouverture, laisse la voix de Chan Marshall nous entraîner par une mélodie délicate dans son univers. Les morceaux en groupe (ici Steve Shelley à la batterie, et Tim Fohljan à la guitare) contiennent une tension incroyable, à l'image de ce "Nude As The News" où ses tripes finissent par sortir sur le refrain final. Ce déchirement se retrouve sur une poignante reprise du "Bathysphere" de Smog, ou l'acoustique"The Fate Of The Human Carbine". Le morceau le plus touchant de l'album est " What Would The Community Think", où un piano et des larsens accompagnent une mélodie émouvante. "Water & Air", titre étouffant mais magnifique, atteint une intensité dramatique à la limite du supportable: qui pourrait retenir ses larmes à entendre Chan Marshall chantant tendue "...I want to be at the bottom of the river..." ? Heureusement pour l'auditeur (et pour elle !), des titres comme "They Tell Me" ou "Talking People" sont plus appaisés, moins difficiles, mais gardent cette fragilité touchante, présente sur la totalité de ce grand disque.


Excellent !   18/20
par X_Elmo


 Moyenne 18.14/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 05 septembre 2003 à 17 h 10

Ecorché... cela semble être le seul adjectif que l'on puisse accoler à cet album. Ces paroles désespérantes et désespérées, de femmes enfants criant leur souffance de ne pas vouloir être mère, de sombrer béates dans le trou noir de la vie, puis de se poser comme question faussement naïve ce que les gens vont bien finir par penser d'elles... Chan Marshall est toutes ces femmes à la fois, au travers d'un album plus que parfait qui, je le pense, réussira à vous coller une boule au ventre... y'en a plus beaucoup des albums qui vous tirent les tripes...
Excellent !   18/20



Posté le 19 août 2004 à 17 h 15

Ma passion pour la musique a été parsemée de quelques grands chocs à l'écoute de rares disques.
"What Would The Community Think" de cette demoiselle quasiment inconnue à l'époque en fait partie aux cotés de Pornography de The Cure, Dummy de Portishead, Nearly God de Tricky, To bring You My Love de P.J. Harvey...
Que de tensions, de fragilité dans ce disque.
Ici pas de grandes innovations, juste une musique et des textes sortis des tripes.
Chan Marshall n'a pas d'autres choix. La musique est une nécessité, une manière de survivre, une thérapie.
La demoiselle nous fait part de ses angoisses ses frustrations.
Difficile de ne pas tomber dans ce gouffre.
Ces chansons expriment des sentiments si intenses que Chan les jouera rarement sur scène, scène ou son désarois, ses souffrances, son manque de confiance en elle-même n'en sont que démultipliés.
Sans hésiter un grand disque.
Excellent !   18/20



Posté le 06 novembre 2004 à 17 h 18

Aux premières écoutes, cet albume apparaît comme agréable mais assez anodin. Et pourtant ...

A force de le faire tourner dans la chaîne, on se dit un jour "Tiens, il est pas mal ce morceau"... "Tiens, celui là aussi"... Et puis on réécoute attentivement.

"What Would The Community Think" est une perle. Musique dépouillée, chant torturé, structures décalées. Cet album sent le talent pur et individuel. Celui d'une femme seule : Chan Marchall, alias Cat Power. Elle ne sait pas chanter et pourtant, elle chante comme une déesse. Ca peut paraître assez improbable, mais ca la définit bien.
Inclassable.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 12 décembre 2004 à 17 h 05

C'est toujours avec discrétion, réserve, légèreté, et ce couteau en travers de la gorge que Chan Marshall impose ses riffs épurés et tout le charme de sa voix déroutante.
Et c'est que çà marche... Devant tant d'émotion dégagée par une si petite personnalité, on baisse les yeux, on tend l'oreille et on pleure avec elle. Soutenue par une deuxième guitare efficace et un certain Steve Shelley à la batterie (Sonic Youth) pour faire tourner tout çà... Ca groove!

"Good Clean fun", "Nude As The News" ou encore "The Fate Of The Human Carbine" vous plongeront au plus profond d'un disque que vous n'êtes pas prêts d'oublier. On retrouve également avec plaisir une très belle reprise de Smog ("Bathysphere"), volontairement agrémentée de bruitages indescriptibles, qui une fois surmontés par l'oreille, vous laisseront bouche bée face à la beauté de cette chanson. Chan aurait fait ça par pur dégoût pour sa musique, dégoût qu'elle confiait il y a peu à Rock n' Folk lors de la sortie de Free, où elle expliquait au journaliste "qu'elle n'aimait pas sa musique". C'est ce qui pour moi rend le personnage encore plus fascinant; les éternels insatisfaits ne composent-ils pas de bien belles chansons ?

En voilà une à qui je demanderais bien de venir me chanter ses berceuses pour m'endormir. Do sing and lull us asleep Chan !
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 19 février 2006 à 17 h 56

C'est à mi-chemin entre Sonic Youth et Pavement, mais beaucoup plus proche de l'acoustique folk, et tristement émouvant comme un grand saule. La voix de Chan Marshall, qui miaule à la Lune un lourd désarroi, s'approcherait même à celle de Kim Gordon dans certains moments, en beaucoup moins érodée. Elle atteint même une belle douceur empathique sur "They Tell Me". Entre folk, country, quelques touches noisy ("What Would The Community Think" et "Enough") sans oublier le poignant "Nude As The News", Cat Power est une beauté fragile sachant tailler dans le vif.
Bon   15/20



Posté le 15 avril 2007 à 22 h 05

Cat Power n'est pas un groupe, Chan Marshall est Cat Power. Chan Marshall, ressemble à une jeune fille sage, timide, naïve et un peu ronde (en 96). En fait Chan Marshall est une punk, écorchée, révoltée, furieuse, désespérée et encore obscure. Elle a déjà exercé sa rage contenue, parfois faussement enrobée d'une certaine douceur, sur ses deux excellents albums précédents (quoi qu'un peu brouillons). Il semblerait que What Would The Community Think en soit l'apogée.

What Would The Community Think est un album extraordinaire. Il est arrivé dans l'histoire du rock en apportant un nouveau souffle et en balayant un rock épuisé au gros son souvent gras et surproduit exploitant encore les cendres brulantes du grunge. En ce sens cet album est intemporel.

Chaque morceau de l'album est une cicatrice sèche et le titre "Nude As The News" est poignant à souhait. Steve Shelley aux baguettes assure une rythmique entêtante: à écouter les (presque) dansants "Good Clean Fun" et "Enough" pour s'en convaincre. Le désespoir y est total et la souffrance semble partout présente, impossible d'y trouver une éclaicie même sur le seul titre un peu allégé "Taking People".

J'ai découvert Cat Power sur l'exceptionnel What Would The Community Think et j'ai eu la chance de voir le groupe à l'Arapaho (Paris) à cet époque; le concert a confimé les qualités du groupe: solide, fragile, génial ! (en plus j'y étais avec une fille qui est devenue la mère de mon Lucien).
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
88 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead