Cat Power

Moon Pix

Moon Pix

 Label :     Matador 
 Sortie :    mardi 22 septembre 1998 
 Format :  Album / CD   

Moon Pix fait suite à What Would The Community Think
Chan voyage en afrique
en australie où elle enregistre ce disque
qui semble, je dis bien semble, plus apaisé

"He Turns Down"
La musique de chan s'adoucit
Se pare du flute
Pour mieux cacher le contenu
Acide

"Moonshiner"
"if drinking do not kill me
then i don't know what will"
Tout le jeux de guitare est dans la retenue
Ici pas de grandes démonstrations
Un jeu humble
Et cette voix...

"Colors And The Kids"
"It must be the colors & kids that keeps me alive
'Cos the music is boring me today"
Juste un piano
Et des doutes
Belle reussite pour quelqu'un
Que la musique ennuye

"Cross Bones Style"
Montée en puissance
La batterie martèle le pas
Le pas
Du soldat
Qui en a fait tant voir à cet enfant?
"Oh child come and rescue me"
Et ces deux voix qui se chevauchent

"No Sense"
La guitare tricote les notes
Par petites touches
Comme la neige qui tombe
Au hasard
"When I can see through you
What's the use"
La voix est calme puis s'emporte
Mais à quoi cela sert-il donc ???
L'émotion est là
Latente
Jai envie de pleurer

Et quelle plus belle musique
Qe celle qui donne tant ...


Excellent !   18/20
par Shiboome


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 juin 2005 à 12 h 12

"Moon Pix", c'est un bon Cat Power.
Comme tous les albums de l'auteur, c'est un diésel. Il faut le faire tourner trois ou quatre fois dans la platine avant de rentrer dans les morceaux, et de découvrir leur richesse.

La partition, sur "Moon Pix", est inégale. Quelques morceaux sont assez chiants, comme "Metal Heart" et "Peking Saint".
A côté, on trouve du bon Cat Power comme "No Sense", "Say", ou le surprenant "American Flag".
Et puis surtout, on a deux vraies perles. D'abord "Back Of Your Head" avec son accord de guitare divin qu'on fredonne pendant des heures, et ce chant étrange, venu de nulle part.
Ensuite, on atteint des sommets avec le morceau qui suit, la 7 de l'album, "Moonshiner'. Il s'agit d'une reprise emprunté au domaine public. Une chanson sur la déprave et l'acool absolument superbe, jouée avec une pureté et une sincérité impensable. Un de ses rares morceaux qui fout des frissons partout.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
231 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :