Cat Power

Paris [Arapao] - mardi 03 décembre 1996

What Would The Community Think est sorti depuis quelques mois et ne quitte pas la zone ombrageuse de mon cerveau et voilà que cette salle inconnue au bataillon me propose de vivre ces petits morceaux de vie en direct...
Me voici donc lancé corps et âme dans cette minuscule salle du fond du XIIIe arrondissement découvrir cette inconnue qui vient de froisser quelque chose dans mon existence.

La demoiselle monte donc sur cette minuscule scène accompagnée de ses trois musiciens.
Difficile d'exprimer ce que j'ai ressentis ce soir là. Quelque chose de très fort en tout cas.
Un fil s'est tissé entre Chan et nous.
Pas quelque chose de verbal, la demoiselle ne parlant quasiment pas entre les morceaux.
Juste une impression que cette musique nous relie d'une façon ou d'une autre.
Peut-être aussi le sentiment que chacun de nous a vecu un petit bout de ces morceaux.
Les interprétations sont tour à tour rageuses ou lancinantes. Le tout peut-être parfois un peu cahotique, mais tout d'un coup Chan transforme ce maëlstrom en moment de pure grâce.

La demoiselle gagne en tous cas à être accompagnée par un groupe. Celui-ci l'épaule, la soutient dans des moments qui semblent assez déchirants. Il la pousse à aller de l'avant, à ne pas reculer devant une tâche qui semble parfois trop difficile pour une seule personne.
Cette thérapie du live semble nécessaire mais douloureuse.

Plusieurs fois j'ai revu Chan Marshall en concert (avec parfois de grosses déceptions) mais jamais avec une telle...

beauté.


Exceptionnel ! !   19/20
par Shiboome


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
212 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?