Blonde Redhead

In An Expression Of The Inexpressible

In An Expression Of The Inexpressible

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

In An Expression Of The Inexpressible porte bien son nom... Le quatrième album de Blonde Redhead côtoie l'étrange, se veut familier du bizarre, nous fait découvrir des sensations inconnues et inexplicables à travers des compositions originales aux arrangements si particuliers.
Difficile de décrire cet album qui se veut unique en son genre, à la fois dansant, troublant, apaisant ou flippant, entre rage et volupté, entre angoisse et enthousiasme. Melting pot d'ambiances de films, de post-rock et de rock-noise new-yorkais, In An Expression Of The Inexpressible est la logique transition entre les 3 premiers albums de Blonde Redhead et Melody Of Certain Damaged Lemons... Un coup de maître.


Excellent !   18/20
par X_Shape104


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 02 août 2007 à 21 h 50

Avec In An Expression Of The Inexpressible, Blonde Redhead plonge un pied dans l'expérimental. Toujours prêt à remettre en cause leur musique, ils trouvent ici une seconde jeunesse qui les mènera à devenir un groupe incroyablement doué dont les morceaux magiques font des tonnes d'envieux.

Cet album fait office de laboratoire pour Blonde Redhead. Ils mélangent, superposent, cassent leurs habitudes, bidouillent... Pour ça, ils se dotent d'un matériel électronique qu'ils avaient jusque-là très peu utilisé. Des samples, du synthé, des boucles apparaissent dans quelques compositions du groupe. Mais, alors que le groupe aurait pu y perdre son acidité délicate, ceux-ci au contraire l'intensifient. On se retrouve donc à nouveau happé dans l'univers décalé du groupe. Leurs mélodies feutrées trouvent un nouvel impact par cette transformation. Le groupe a très bien su échapper au piège qui aurait pu rendre leurs compositions plates, vides et sans saveur.
Certains morceaux ne comportent que quelques très discrètes innovations. "Distilled", "Speed X Distance = Time" auraient pu figurer sur les premiers albums du groupe. On y voit juste une amélioration certaine au niveau des arrangements et des compositions. Par contre, d'autres montrent un visage différent du groupe. "10" retrouve une abstraction et une déstructuration comme ils n'en avaient que rarement utilisé. Jamais le groupe n'était allé aussi loin dans ce sens. "This Is For Me And I Know Everyone Knows" montre un travail au niveau de la mise en place des voix assez bluffant. Quand au morceau titre, tout est expérimental : le son, les structures, la voix... pour un résultat totalement chaotique et indescriptible.
Les New-Yorkais reprennent l'excellent instrumental de l'album précédant "Futurism Vs. Passeism" cette fois agrémenté d'un chant en français et de Guy Picciotto! Pas la peine de préciser que ce morceau est à tomber!! Guy Picciotto qui produit le disque d'ailleurs. Chose assez rare pour être soulignée. Blonde Redhead fait donc bien partie de ces groupes novateurs et toujours en quête de nouvelles expériences.
Le groupe se targue également d'un ostensible hommage à Serge Gainsbourg sur "Missile ++". On ressentait son influence dans les premiers albums du groupe. Le groupe lui rend ici hommage en reprenant le rythme endiablé du "Requiem Pour Un Con" au cours du morceau.

Au final, In An Expression Of The Inexpressible part dans tous les sens. Complètement barré et en roue libre, Blonde Redhead se lâche et on ne sait jamais jusqu'où les morceaux vont aller. Le résultat est vraiment déstabilisant et unique. On ne se lasse pas d'y retomber car la complexité donne de nouvelles sensations à chaque écoute. C'est sur ce terrain d'expérimentation que le groupe a semé les graines de ses futurs albums.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
166 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?