The Kills

Clermont-ferrand [La Coopérative De Mai] - mercredi 03 novembre 2004

Ce soir là, les stars n'étaient pas les Kills mais Franz Ferdinand, mais quelques spectateurs, comme moi, étaient venus applaudir le groupe de première partie plus que la tête d'affiche. J'ai entendu beaucoup de gens reprocher aux Kills de ne pas avoir de batteur, mais en ce qui me concerne je trouve ça plutôt cohérent. Toute l'énergie du groupe repose sur cette fille qui fume cigarette sur cigarette et sur ce gars qui a l'air complètement névrosé et qui joue à la limite des spasmes. J'aime beaucoup leurs deux albums, mais pour moi, la musique de the Kills prend vraiment toute son ampleur sur scène, parce que c'est là que l'on peut apprécier le mieux le jeu quasi sexuel de leurs morceaux, leur hargne toute en retenue.
Dès que VV et Hotel sont arrivés sur scène, c'était l'explosion. Et pour cause, Mr Bush venait d'être réélu le jour même, ce qui a eu visiblement le don d'énerver la chanteuse, qui arborait un magnifique tee-shirt informe sur lequel on pouvait lire "Kill him". Après avoir déclamé d'une voix inquiète "Today is a very sad day for the world" et lu un court extrait de la Bible, le groupe a commencé le set par "Fuck the People", titre qui était plus que d'actualité. Tout le concert était dans la même veine, les titres se sont enchaînés, avec Hotel et ses mouvements saccadés, à la limite de l'épillepsie, et VV qui a plus de charisme que 100 top models réunies.
Bref, un concert génialissime, même sans batterie derrière et sans artifice aucun.


Très bon   16/20
par Sadie


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?