The Kills

Lyon [Transbordeur] - dimanche 29 mai 2005

Il fait chaud en ce dimanche 29 mai, jour de Référundum dans notre douce France où la tension est bien palpable.

Le concert commence à 18 heures et j'attends ça avec impatience. Les 2 tourtereaux entrent en piste dans un vacarme assourdissant, pas entendu pareil résonnance minimaliste depuis le concert de Suicide, l'impression de se retrouver dans un gigantesque atelier de taule froissée.
Putain ce que ce couple a la classe, l'ensemble séduit d'emblée ! Ce son tout d'abord, puis leur maniére de jouer, de chanter, de bouger, ... Contorsions lascives où il n'y a q'un pas entre coup de rein et coup de boule, la belle dépassant Hotel d'une bonne demi-tête, elle a clairement l'avantage.
Tout ça avec une grande énérgie, on le sait déjà, le show sera court mais intense ... Pourquoi donc s'encombrer d'un bassiste et d'un batteur, musiciens qui de manière générale sont très peu sexys.
Non tout est là rien ne manque : VV chante magnifiquement, bougeotte, virevolte, secoue frénetiquement sa chevelure et on guette ses oeillades salaces sous sa frange.
Hotel quant à lui est top classe, il fixe les gens, il parle et nous gratifie d'un <<Good luck for the elections>>, sourire en coin bien prémonitoire, je me demande bien comment ce mec n'a t-il pas pu naître New Yorkais ?

Il est 20h30 tout est fini ... Dur retour à la réalité. A 22h, le concert sera déja bien loin, et les conflits de famille auront repris ...


Excellent !   18/20
par Grojule


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
127 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?