The Kills

Cheap And Cheerful Remixes

Cheap And Cheerful Remixes

 Label :     Domino 
 Sortie :    lundi 03 novembre 2008 
 Format :  Single / Vinyle   

Assurément, la sortie de Midnight Boom cette année en a surpris plus d´un. The Kills, apparus en pleine vague garage étaient devenus la cible préférée de nombreux puristes présomptueux. Simplistes, clichés, voués à jouer ad-vitam eternam le même album... Les qualificatifs n´ont pas manqué dans la bouche de ces esprits chagrins qui, au final, oubliaient d´écouter les albums et de se laisser charmer par cette musique brûlante, sexy et profondément rock. Trois ans ont été nécessaire pour donner une suite au fabuleux diptyque Keep On Your Mean Side/No Wow. Trois ans de tâtonnements, de composition nocturne (voilà le pourquoi de Midnight Boom) avant que le groupe ne trouve une nouvelle voie. Partant de la même base blues-lo-fi, les Kills ont conservé leurs compositions sexy, leurs guitares ramassées, mais ont décidé d´utiliser la boîte à rythme autrement que comme simple accompagnement. Le groupe a ainsi collaboré avec un des rappeurs de Spanckrock, excellent groupe de Hip-hop expérimental. Maîtrisant désormais les ordinateurs, Hotel a pu retravailler toutes les percussions du disque pendant plusieurs mois. Le résultat est une sacrée claque, un album hybride, sachant mélanger un rock venu droit du désert à des percussions électroniques typiquement urbaines. Le titre "Cheap And Cheerful" est un des morceaux les plus emblématiques de cette surprenante évolution. Alisson Moshaart chante toujours avec cette fièvre unique, accompagnée de guitares sales. Mais dorénavant, elle est accompagnée de percussions dotées d´un groove vicieux prompt à exciter les corps. La sortie de ce vinyle (uniquement disponible en commande sur le site de Domino) regroupant des remixes electro de ce morceau semble être la conclusion de ce cycle glorieux pour le groupe.

En face-A, c´est le français SebastiAn qu´on retrouve à l´ouvrage. Il s´agit d´un remix dans la droite lignée de ses précédents travaux. On retrouve son style déstructuré et compressé à l´extrême, oú les basses cinglantes, les breaks abyssaux et les beats tranchants font du morceau un rouleau compresseur, à la texture sonore abrasive. Mais SebastiAn a grandi, et il ne donne plus dans l´énergie gratuite. Dorénavant, il ménage les structures de ses morceaux, établit d´intéressantes progressions, conférant à ses remixes un aspect hypnotique qu´ils ne possédaient pas il y a un an de cela. Une belle réussite.
En face-B, on retrouve deux autres remixes. "Cheap And Cheerful (Fake Blood Mix )" est un excellent morceau de dark-dance. Autour d´un beat acide aussi sombre que dansant, le remixeur s´emploie à déstructurer la voix de VV et installe une ambiance moite, fiévreuse et finalement très dansante. Mais par pour danser de façon langoureuse, plutôt en transe, en s´abandonnant...
En revanche, "Cheep And Cheerful (XXXChange Acid Edit)" est dispensable. Un peu dans la même veine que la première face-B, il se perd par manque d´idées et sonne assez creux. Dommage, les sonorités utilisées sont plutôt sympas.

Un vinyle qui fera donc le bonheur des amateurs d´electro et de ceux qui tâtent des platines. The Kills assument totalement leur métamorphose et enfoncent le clou avec ce single qui déroutera sûrement leurs détracteurs comme leurs premiers fans. Une belle année se finit pour Jamie Hince et Alisson Moshaart. On attend avec impatience leur nouvel album, avec peut-être nouvelle orientation.


Très bon   16/20
par Vamos


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
109 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead