Thee Silver Mount Zion

Bruxelles - Belgique [AB Box - Ancienne Belgique] - lundi 15 mars 2004

Thee Silver Mount Zion
Deux violoncelles, deux violons, trois guitares qui se transforment en deux guitares et une batterie selon les besoins : telle est la configuration présentée par le collectif A Silver Mount Zion and The Tra-La-La Band aux Bruxellois en ce 15 mars 2004 à l'AB Box. Objet d'un culte incommensurable pour beaucoup qui y voient l'alternative ultime à l'industrie musicale actuelle de par son format, son discours et sa démarche, la bande à Efrim nous convie au recueillement et à l'instrospection. L'ensemble de cordes, clef de voûte de ce folk contemporain et de post-rock, installe un climat tantôt teinté de désespoir, tantôt de désolation. Un temps soutenue par un jeu de guitares dissonantes, un temps en lutte avec ces même guitares, la voix d'Efrim vient déchirer le tapis de cendres couvrant les espoirs légitimes d'un monde perdu. Le chant tient de l'incantation et du discours militant pour un monde meilleur (Efrim déclarera qu'il lui est étrange de chanter à Bruxelles, siège de l'OTAN). Certains, au point d'en laisser d'autres perplexes, y voient une expérience chamanique, une porte ouverte à la réflexion. A considérer la réaction de l'AB Box, le public présent y adhère sans réticence aucune.


Bon   15/20
par Fan Thomas


  Set List :
The Triumph Of Our Tired Eyes / Sisters ! Brothers !
Take These Hands And Throw Them In The River
American Motors Over Smoldered Fields
Ring Them Bells
Babylon Was Built On Fire / Starsnostars
Goodbye Desolate Railyard / Hang On To Each Other
>>
?
>>
?




(Photo par Fan Thomas.)


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 février 2005 à 01 h 50

Mes deux premières chroniques remportent un 20. Bien sûr, je choisis ce qui m'a marqué pour commencer. Or, ce concert est le meilleur que j'ai vécu.
Je ne connaissais encore que fort peu A Silver Mount Zion. Je n'avais écouté que Born Into Trouble... et je l'avais fort apprécié. Malgré tout, j'allais à ce concert emplis de curiosité. Comment allaient-ils rendre cela sur scène ?
Je n'ai pas été déçu. Bien mieux: j'ai été stupéfait. D'un bout à l'autre, les frissons me parcouraient. D'un bout à l'autre, je remettais ma conception de la musique en question. C'est ce jour-là, exactement, que j'ai décidé d'en faire ma vie. Ce concert a été l'élément décisif.
La salle minuscule, le son excellent, les musiciens aussi... L'ambiance feutrée et douce, la musique aussi... Tout était fait pour transpercer le public d'une musique extraordinairement forte.
Un concert mémorable.
Intemporel ! ! !   20/20





Recherche avancée
En ligne
196 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :