Pearl Jam

Dissident E.P.

Dissident E.P.

 Label :     Epic 
 Sortie :    1994 
 Format :  Live / CD   

Sorti en trois actes courant 1994 en France, le maxi Dissident s'avère en réalité le premier live officiel de Pearl Jam. En effet, aucun autre titre studio que le single "Dissident", issu de l'album Vs, n'est intégré aux trois disques que contient ce package de collectionneur.

Objet devenu culte avec les années car rares sont ceux qui ont pu réunir les 3 maxis dans le boîtier magnifique qui accompagnait le premier volet, ce Dissident EP retrace les premières années de Pearl Jam on stage, avec des versions bien corrosives et aggressives des principaux titres de Ten et Versus, dont beaucoup ne seront que très peu joués dans la suite de leur carrière et encore moins enregistrés sur CD, avec distribution française. J'en prends pour exemple la présence rare de "W.M.A.", "Garden", "Why Go" et "Deep".

Enregistré au Fox Theatre d'Atlanta en avril 1994, le concert est entièrement retranscrit dans ce coffret. Il inclut des versions de "Indifference", "Once" et de "Jeremy" (entre autres) bien plus propres, déchainées et précieuses que sur les lives qui accompagnent leurs tournées de 2000-2001 ou 2003-2004, ainsi que sur l'autre live électrique officiel du groupe Live On Two Legs.

Introuvable hors des salons spécialisés organisés dans quelques grandes villes française, le coffret y est vendu à des sommes tout simplement astronomiques, réservant cet objet de choix à ceux qui avaient sauté sur l'offre en 1994 comme moi, ou aux plus fortunés collectionneurs du groupe.

Il reste que cette oeuvre reste une petite perle de plus à ajouter à une discographique exemplaire de A à Z, d'un groupe qui, à coup sûr, restera un des fleurons du rock 90's pour la postérité.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sinoc


 Moyenne 19.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 28 mai 2008 à 14 h 40

Premier live officiel de Pearl Jam enregistré le 3 avril 1994, juste avant la mort de Kurt Cobain. Objet rare mais indispensable pour plusieurs raisons. D'abord, le groupe déborde d'énergie, ce qui est toujours le cas aujourd'hui mais dans une moindre mesure. A part "Leash" et "Ocean", toutes les chansons sont présentes avec un "State Of Love And Trust" en bonus particulièrement appréciable.
Le principal intérêt du disque est à trouver au niveau du son. En effet, les compos de Ten prennent une autre ampleur que sur le disque studio où la production laisse franchement à désirer. Car c'est bien les chansons de Ten qui ressortent le mieux par rapport à celle de Vs (un cran en dessous du premier). "Jeremy", "Alive" et surtout "Even Flow" y gagnent une énergie tant et si bien qu'elles deviennent pratiquement inécoutables sur la version studio.
Autre point fort, la présence de Dave Abbruzzese à la batterie. On aura beau dire, il reste le meilleur batteur que Pearl Jam ai connu. Il suffit d'écouter "Why Go" avec Matt Cameron (celui-ci n'a jamais réussi à prendre à son compte les chansons composées avant son arrivée) pour voir la différence. Abbruzzese est ici impressionnant de précision et de puissance et porte les compos pratiquement à lui seul.
Eddie Vedder est comme à son habitude parfait tout comme le reste du groupe, Pearl Jam démontre si besoin est qu'il est bien un grand groupe de scène, un grand groupe de grunge et de rock en général.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
61 invités et 1 membre :
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :