Pearl Jam

Live At Benaroya Hall

Live At Benaroya Hall

 Label :     Ten Club 
 Sortie :    mardi 27 juillet 2004 
 Format :  Live / CD   

Çela devait être incroyable d'être au Benaroya Hall de Seattle le 22 octobre 2003. Ce soir là, Pearl Jam donna un concert semi-acoustique au profit de l'association Youth Care. Semi-acoustique, car ce concert ne rentrait pas dans le cadre de leur tournée et qu'ils voulaient marquer le coup en proposant une interprétation différente de leurs morceaux.
D'après les témoignages du public, des journalistes, et de l'entourage du groupe, la performance de Pearl Jam a été l'une des meilleures de sa longue carrière. Les critiques se faisaient plus élogieuses les unes que les autres, fait unique dans l'histoire du groupe.
C'est donc rempli d'espoir et de crainte que je me suis plongé dans ce double-live, et la conclusion est bien simple: il est énorme !!!
Une atmosphère particulière s'en dégage, les musiciens sont aux sommet de leur art (mention spéciale à Mike McCready), Eddie Vedder nous survole, et la setlist est magnifique.
Au programme, quelques classiques incontournable, des merveilles peu jouées (souvent réclamées), et des reprises magnifiques de chansons magnifiques d'artistes magnifiques (oui je sais j'en rajoute mais bon: "Masters Of War" de Bob Dylan ; "I Believe In Miracle" The Ramones ; "25 Minutes To Go" Johnny Cash ; "Crazy Mary" Victoria Williams ; "You've Got To Hide Your Love Away" The Beatles dans l'impro de "Daughter").
Le concert débute avec "Of The Girl" et "Low Light", deux morceaux qui leur permettent de se régler, avant d'interpréter une bouleversante version de "Thumbing My Way" qui enterre définitivement la version que nous connaissions sur Riot Act. "Thin Air" "Fatal" et surtout "Nothing As It Seems" nous emportent et nous bercent, le groupe joue juste, le son est parfait, l'émotion monte et on commence à comprendre pourquoi ce concert a été si spécial. D'autant que ce soir là ils ont joué pour la première fois la très belle "Man Of The Hour" destinée au générique de fin de "Big Fish" de Tim Burton. La suivante, "Immortality" reste un sommet de beauté et d'émotion, et Mike Mc Cready se permet même de nous offrir un des plus beau solo de sa carrière (ce qui n'est pas peu dire quand on connaît le talent du garçon... et à la guitare acoustique s'il vous plait !!!). "Off He Goes" et "Around The Bend" sont, comme d'habitude magnifiques mais c'est la reprise de "I Believe In Miracle" que nous retiendrons à ce stade de la soirée. La voix d'Eddie Vedder est tout simplement impériale, une des plus belles de l'histoire du rock, capable de tout renverser sur son passage et de faire pleurer les plus durs d'entre nous. Des chansons peu connues ou alors sous estimées comme "Sleight Of Hand" ou "All Or None" sont, ce soir-là, encore plus belles que sur les albums et là encore, Mike Mc Cready a droit à une ovation largement méritée. Enfin, histoire de terminer le premier CD en beauté, nous avons droit à une version totalement acoustique de la très punk "Lukin"... ou comment l'acoustique peut aussi décorner les boeufs !!!
La fin du concert confirme toute la grandeur des chansons précédentes, sur le premier rappel, Eddie Vedder se permet une interprétation magistrale de "Can't Keep" seul au ukulélé. Il enchaîne encore une fois tout seul, avec la sublime "Dead Man", et là aussi c'est un moment sublime de tristesse et de frissons. Le groupe revient, et c'est au tour de "Master Of War" de nous renverser, rien n'est à jeter, tout est beau... nous volons !!! La classique "Black", qui reste toujours aussi efficace, est reprise en choeur par tout le public, bel hommage de celui ci à un groupe qui lui a tant donné. On ne pensait pas que l'émotion puisse encore monter, mais après ça, on ne réfléchit plus, c'est trop !!! Heureusement que "25 Minutes To Go" vient détendre un peu l'atmosphère. Difficile de ne pas taper du pied sur cette reprise de Johnny Cash. Le concert se termine enfin avec les incontournables "Daughter" et "Yellow Ledbetter"... et là je ne sais plus quoi dire !!! Ce concert est somptueux !!
Ainsi donc, je comprends pourquoi les gens présents ce soir-là ont été si profondément touchés. Pearl Jam est un groupe à part, atypique, on aime à les détester comme à les vénérer... Ils semblent se moquer de ces considérations, se contentant de chercher encore et toujours l'émotion et la beauté au travers de la musique. Nul doute que ceux qui méprisent ce groupe ne changeront pas d'avis à l'écoute de ce disque, mais ceux qui ne les connaissent pas ou ceux qui se réfèrent au "on dit", doivent se procurer au plus vite cette merveille. Au milieu de tout leurs live disponibles chez les disquaires, c'est celui là qu'il faut acheter.


Bon   15/20
par Max


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
79 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?