Pearl Jam

Londres - Royaume-Uni [Hyde Park] - vendredi 25 juin 2010

Pearl Jam, c'est toute ma vie, j'écoute ça depuis que je suis gamin, depuis Ten, c'est un groupe qui m'a forgé musicalement, avec toute la clique de Seattle.
Chose banale pour toute une bonne partie des trentenaires.

C'est donc fier comme un paon que je me trouve à Hyde Park en cette étouffante journée de juin.

On ne discutera pas le savoir-vivre Anglais, l'organisation impeccable, la gestion des files d'attentes pour les bières sans fautes - parce que les Anglais, il commandent, ils paient, ils disent merci et c'est au suivant, ils te grillent pas dans la queue en faisant semblant de rejoindre un pote, ils essaient pas de négocier, de dire "fais pas ta p*£e, j'ai que 2€", "Sérieeeeuuuuuux, t'es pas cool"...Désolé pour la digression... -

Donc... nous sirotons nos bières en regardant Ben Harper & The Relentless 7 lorsque Monsieur Vedder les rejoint pour une petite reprise de "Under Pressure" de Queen, comme ça, pour le fun.
Ça s'annonce bien.

Sur les écrans avant l'entrée du groupe se dévoile l'immensité de la foule présente ce soir là. Entre 65 000 et 85 000 personnes selon les sources.
Entrée sur scène du groupe avec un Vedder la main en visière qui essaie de voir où le public s'arrête, puis "Given To Fly".
Un frisson électrique traverse la foule, tout le monde retient son souffle. Puis quand le titre part, c'est tout le petit peuple réuni ici qui comme un seul homme chante sans faute le second couplet.
Et ça ne va pas s'arrêter. Pas une personne ne connait pas par coeur la discographie du groupe, ça se balade le sourire au lèvres, et ça se prend par les épaules pour chanter "Betterman", et ça trinque pendant "Do The Evolution". Ça donne surtout envie de faire tous ses concerts au Royaume-Uni.

Je ne m'étendrais pas sur la setlist et la qualité du concert qui comme à l'habitude de Pearl Jam était parfait, sans aucune fausse note. Des gros solos de Mcready, un Matt Cameron qui ressemble toujours à Luke Skywalker, Vedder qui monte sur scène avec une bouteille de pinard et baragouine quand il fait ses monologues.
Des balades, des titres qui envoient, des classiques, des reprises, un feat. de Ben Harper sur "Red Mosquito" où il envoie des solos tout disto en slide guitare. Pearl Jam.
À part peut-être la durée du concert réduite pour cause de 'Queen's curfew', l'absence de certains titres - mais bon, ça il en manquera toujours...-, rien à critiquer.
Le groupe, le public, le cadre, tout le monde était au rendez-vous et j'ai pu récupérer un version pro du concert en mp3 dix jours après. Que demande le peuple.
C'est le concert d'une vie, un qui fait partie d'une poignée où tout est réuni, où tout roule, qui te rappelle pourquoi tu aime la musique, le live et où tu pourra dire, "ben... j'y étais, quoi.". Un concert parfait. PAR-FAIT.

Je ne sais pas si on peut se lasser de voir Pearl Jam, mais après cette première rencontre qui s'est tant fait attendre, je compte bien vérifier ce qu'il en est.


Intemporel ! ! !   20/20
par Zorneye


  Setlist :

Given To Fly
Why Go
Brain Damage (Pink Floyd cover)
Corduroy
Got Some
Once
World Wide Suicide
Elderly Woman Behind the Counter in a Small Town
Amongst The Waves
Even Flow
Unthought Known
Nothingman
Arms Aloft (Joe Strummer & The Mescaleros cover)
Not For You
Of The Earth
State Of Love And Trust
Do The Evolution
Wasted Reprise
Better Man
>>>>>

Just Breathe
Red Mosquito (with Ben Harper)
Black
Porch
>>>>>

Go
The Fixer
Alive
Yellow Ledbetter


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
122 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus