Sebadoh

Defend Yourself

Defend Yourself

 Label :     Joyful Noise 
 Sortie :    mardi 17 septembre 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Parmi les gens qui écoutent Sebadoh, il y a 2 catégories. Ceux qui pensent que c'est avant tout un groupe de Lo-fi excentrique et qui ne jurent que par III en négligeant incompréhensiblement Bubble & Scrape qui est l'aboutissement de cette période, et ceux qui considèrent que Bakesale, bien que plus lisse, n'a rien à envier à ses ainés et propose même ce que le groupe a fait de mieux en matière de composition ou pas loin.
Pour les premiers, Defend Yourself, produit, composé, harmonieux, apparaitra sinon comme une trahison, au moins comme un égarement de plus. Les seconds diront simplement que Sebadoh a encore frappé fort, comme d'habitude.
Dès l'introduction, "I Will", l'auditeur habitué sait qu'il plonge dans l'univers musical de Lou Barlow familier sans être redondant : les morceaux rythmés ("Oxygen"), les jolies ballades ("Let It Out" et surtout "Listen"), et les morceaux un peu folk-country ("State Of Mine"). Loewenstein, comme à son habitude, prend le relais sur les compos les plus énervées, qui sont là encore dans la veine de ses précédentes compos avec le groupesans vraiment baisser en qualité (on citera pour le principe le morceau titre "Defend Yourself" et "Inquiries" qui rappelle le "Give Up" de Lou Barlow sur Bakesale). On ne peut pas vraiment parler d'alchimie puisque les 2 font leur truc de leur côté, mais quand même, quel plaisir de les retrouver à nouveau sur un même disque!

Si c'est malheureusement moins parlant avec Loewenstein qui ne montre pas tout le talent dont il peut faire preuve, Barlow propose sur ce nouvel album un tour d'horizon de ce qu'il fait, et c'est également un vrai plaisir de retrouver des touches de ses compos avec Dinosaur Jr. et de ses deux disques solos sur un seul et même album!
S'il faut 2 ou 3 écoutes pour bien apprécier Defend Yourself, on constate vite que ces 2-3 écoutes deviennent 10, 20, 50 et que le plaisir est exponentiel. Seule l'instrumentale "Once" me parait inutile, et le single "State Of Mine" qui rappelle "Rude" sur le dernier Dino est peut-être le morceau le moins convaincant même si la voir en live me fera peut-être changer d'avis.

Reprocher à cet album de ne pas être un brûlot lo-fi, c'est considérer que la carrière de Sebadoh, de Barlow et de Loewenstein se sont arrêtées avec III, ce qui me parait complètement stupide ; et dommage, car vous passeriez à côté de tellement de bons disques. Il faut accepter que Sebadoh, contrairement aux groupes de filles qui faisaient de la musique énervée, a survécu et fait du chemin depuis le début des 90s.

Certes, Sebadoh n'a pas encore attiré l'oeil de la hype comme Dinosaur Jr, et ce Defend Yourself n'a peut-être pas le coup de projecteur qu'il mérite. Espérons que ça restera ainsi : En voilà un que les hipsters n'auront pas !


Très bon   16/20
par Blackcondorguy


  Ecoutable sur : http://sebadoh.com/album/defend-yourself


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
97 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead