Sebadoh

Bubble & Scrape

Bubble & Scrape

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    lundi 26 avril 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Une voix fatiguée (celle de Lou Barlow), quelques guitares saturées, une batterie basique, de l'imagination et surtout beaucoup de talent: ce groupe indé américain avait compris qu'il ne suffisait pas de déployer des moyens énormes pour écrire de grandes chansons.
Toujours aussi déséquilibrées dans l'esprit et fulgurantes dans la forme, elles sortent du lot par leur éloquence fragile et brouillone. Dans une atmosphère autodidacte et attachante, ce trio de pauvres génies paumés ont su donner ses lettres de noblesse à un rock impudique, mal dégrossi et ultra simpliste. C'est frais, spontané et irresistible.
Cet opus (déjà le quatrième, sans compter les maxis), gorgé de tubes, a octroyé en tout cas à Sebadoh ses galons d'îcone du rock lo-fi, ce que les productions suivantes confirmeront, tout en veillant particulièrement à ce que le groupe n'obtienne aucun succès mainstream.
Entre punk sauvage (Jason Loewenstein), folk bargot et ballades mélancoliques (Lou Barlow), tellement somptueuses qu'elles sont à tomber à la renverse, les fondateurs de Sebadoh savaient tout faire. Le résultat sur Bubble & Scrape est époustouflant: sans se travestir, pas moins de dix-sept chansons superbes, entières, presque pures, comme jouées en direct.
C'est bien simple, certaines sont si belles qu'on serait prêt à se ruer s'acheter une guitare et un ampli. D'ailleurs, à l'époque, beaucoup l'ont fait...


Excellent !   18/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
176 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?