Sebadoh

Harmacy

Harmacy

 Label :     City Slang 
 Sortie :    1996 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

"Harmacy" est le logique (et digne) successeur de "Bakesale".
"Harmacy" comprend donc 19 morceaux oscillant entre rock mélancolique magnifique ("On Fire", "Willing To Wait", "Too Pure", "Open Ended", "Weed Against Speed") ou non ("Nothing Like You", "Perfect Way"), rock mélodique inspiré ("Ocean", "Beauty Of The Ride", "Sferzando!") ou plus classique ("Prince-S", "Zone Doubt", "Can't Give Up"), et punk-rock déjanté et/ou lourdingue ("Crystal Gypsy","Mind Reader", "Hillbilly II", "Worst Thing", "Love To Fight", "I Smell A Rat").
Et voilà... du Sebadoh, du fidèle, du vrai !


Très bon   16/20
par X_Shape104


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 janvier 2007 à 11 h 16

Le précédent album, Bakesale, avait déjà montré que Sebadoh aspirait à sortir du carcan lo-fi dans lequel il s'était lui même enfermé. Mais le soudain succès du groupe parallèle de Lou Barlow, The Folk Implosion, convainc celui-ci de plonger dans le grand bain de la production mainstream. Enfin mainstream... entendez par là une production plus léchée, beaucoup moins brute et démunie qu'auparavant.
Le résultat est excellent et ne trahit en aucun cas le passé lo-fi du groupe. Même si, comme on pouvait le prévoir, ce sont les chansons de Lou Barlow qui prennent le pas sur celles de Jason Loewenstein. Harmacy s'ouvre ainsi sur une pétite pop pleine de mélancolie, "On Fire". Lou Barlow jusqu'alors spécialiste de la folk-song lo-fi, s'est vraisemblablement mis à étudier la science de la chanson pop parfaite que seuls détenaient alors les Go-Betweens ou les Chills. Groupes auxquelles on ne peut cesser de penser à l'écoute de "Too Pure" ou "Willing To Wait". Peut-être même que Lou Barlow les surpasse avec cette merveille qu'est "Ocean" où il renvoie avec élégance une ex-petite amie à ses propres contradictions.
Jason Loewenstein, à l'image de "Crystal Gypsy" ou de "Love Fight" continue toujours à rendre hommage aux groupes hardcore du début des années 80, Black Flag & co. Mais côté pop-song, il n'est pas en reste, sur une pente plus grunge: "Zone Doubt", "Can't Give Up" ou le poignant "Nothing Like You". Et à y regarder de plus près, Harmacy est sans doute l'album de Sebadoh où le talent des deux songwriters s'imbriquent le mieux. Ce qui confère une certaine fluidité d'écoute absente sur les autres albums de Sebadoh, rendant de fait Harmacy plus accessible.
Certains puristes regretteront peut-être cet état de fait mais ce serait injuste vis-à-vis de ce que l'on peut considérer aujourd'hui comme un grand album pop'n'roll. En définitive, un des meilleurs albums de ce groupe fascinant qu'est Sebadoh.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
121 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?