R.E.M.

Reveal

Reveal

 Label :     Warner 
 Sortie :    mardi 15 mai 2001 
 Format :  Album / CD   

Les disques de R.E.M. ne sont que très rarement mauvais (à vrai dire, je n'en connais pas un seul qui le soit); mais en même temps, il y a ceux qu'on écoute encore régulièrement longtemps après leur sortie, et ceux qu'on oublie un peu plus rapidement. Reveal fait partie de la deuxième catégorie, tout en nous livrant néanmoins quelques grands moments. On a sur cet album de très bonnes chansons comme la ballade "She Just Wants To Be", le single et très REMien "Imitation Of Life", ou encore le mélancolique "I'll Take the Rain". Ces trois morceaux sont le point fort du disque, bien accompagnés par d'autres titres comme "The Lifting" ou "Disappear". D'un autre coté, on a une chanson peu inspirée comme "All The Way To Reno (You're Gonna Be a Star)" et le final "Beachball" qui n'est pas très emballant non plus.

Disque appréciable, il manque cependant à Reveal une certaine intensité. Le rythme général de l'album prenant le risque de nous plonger dans le sommeil. Mais bon, c'est aussi le propre des grands groupes de fournir des compositions restant d'un bon niveau, même quand ils ne sont pas au meilleur de leur forme. Bref, Reveal possède certaines qualités évidentes mais ne constitue pas l'album le plus indispensable des Américains.


Sympa   14/20
par Wolrel


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 mars 2015 à 12 h 23

Après un déroutant Up témoignant d'un virage musical faisant suite au départ du batteur Bill Berry, les années qui se succédaient avaient tendance à faire lâcher prise ou à ce qu'on se désintéresse (ce qui a été mon cas personnellement) du groupe d'Athens au-delà de sa vingtaine d'années d'existence.

Reveal est donc sorti en 2001. Découvert sur le tard et quoi qu'on en pense, ce disque surprend par deux premiers titres ensoleillés et planants. Si "The Lifting" s'ouvre avec de belles nuées de bulles irisées d'un synthétiseur, la petite merveille qu'est "I've Been High" nous transporte dans des strates colorées et rêveuses. Après, tout semble être une question d'ouverture pour ce qui est du reste qui est fort honorable et presque classique. Le tort pour le groupe, avait été peut-être d'avoir extrait "Imitation Of Life" en tête, pourtant un bon single mais peut-être trop représentatif de ce qu'avait fait R.E.M. dix ans plus tôt, à l'image de son aîné plus enjoué "Shiny Happy People", et était donc un hameçonnage sans risque qui pouvait dénuer d'intérêt un auditeur plus aventureux jadis. Néanmoins, au-delà de ce premier single, ce dernier aura pu constater que Up et sa suite,Reveal, bien qu'assez proches dans ce qu'ils ont d'assez aérien, sont plutôt distincts l'un de l'autre, le premier étant un peu plus 'froid et mélancolique', le second se révélant de son côté plus chaleureux et léger, ou voire ennuyeux si l'auditeur est d'humeur changeante. Mais dans sa bonne humeur, ce dernier appréciera ce retour des bulles de savon avec "Summer Turns To High", la cool ballade "All The Way To Reno", le lent pop folk crépusculaire de "Disappear", etc ...

Au verdict, Reveal devient finalement intéressant avec le temps et ne paraît pas si banal qu'il le laisse entendre. Ses nuages paisibles passent tranquillement au-dessus de nos têtes et ce disque se savoure parfois comme le blanc en neige d'une île flottante avec un peu de crème en dessous. R.E.M. n'avait pas fait plus coloré et ensoleillé depuis Out Of Time.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
57 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques