R.E.M.

Murmur

Murmur

 Label :     IRS 
 Sortie :    1983 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

C'est en 1983 que Micheal Stipe (chant), Peter Buck (guitare), Mike Mills (basse) et Bill Berry (batterie), alias R.E.M., sortent leur premier album intitulé Murmur, un an après la parution du mini-LP Chronic Town.

Ce disque, que certains considèrent encore aujourd'hui comme leur meilleur ouvrage, est une collection de 12 chansons pop, simples et efficaces, mais à la fois mystérieuses et émouvantes. Plus de vingt ans après sa sortie, Murmur conserve toujours cette incroyable fraîcheur et ce charme si particulier. Un charme sans doute dû à son côté intimiste, à ses mélodies attachantes et séduisantes, à ses arpèges de guitares déjà byrdiens, à cette rythmique à la fois sèche et solide, et au chant quelque peu hésitant de Stipe.
On ne pouvait qu'espérer une belle carrière à ces quatre jeunes étudiants d'Athens, dans l'état de Géorgie, au vu des perles pop que sont "Radio Free Europe", "Pilgrimage", "Laughing", "Talk About The Passion", "Perfect Circle" ou encore "Sitting Still", qui, pour la pluplart, font aujourd'hui office de classiques dans le répertoire de R.E.M.
A une époque où sévissait la new-wave, R.E.M. fut accueilli en tant que sauveur de la pop par les milieux intello universitaires, qui diffusaient en boucle les chansons aux paroles déjà cryptiques de Stipe, sur les radio campus.

Malgré une fin d'album assez maigre, Murmur est un disque qui s'écoute avec un certain plaisir, et je serai même tenté d'affirmer qu'il se bonifie avec le temps, comme le bon vin. En tout cas, il annonce les premiers murmures d'un groupe qui deviendra une référence de l'indie-pop US dans la décennie à suivre...


Bon   15/20
par Drums


 Moyenne 16.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 octobre 2005 à 21 h 54

Un classique, voila comment je serais tenté de qualifier ce premier opus signé REM.
Ce premier album des gars d'Athens, en Georgie, est en effet une vraie réussite. Un album qui s'écoute d'une traite sans "zapper" le moindre titre tellement ceux-ci forment un ensemble passionnant et si agréable qu'on arrive aisément à passer outre ce petit coté "invariable" que présente l'album.
Tout est déjà là, à l'état embryonnaire certes, mais le potentiel est déjà présent et s'exprime pleinement, donnant des titres sombres et mélancoliques, idéals à écouter un soir de pluie ou lorsque le crépuscule se substitue à la lumière du jour.
La voix de Stipe, encore mal assurée et pleine de charme, la rythmique répétitive et les arpèges cristallins de Buck construisent de jolis morceaux obscurs et charmants, préfigurant ce que sera le REM de demain et ayant malgré tout leur identité propre.
Très beaux débuts !
Très bon   16/20



Posté le 08 août 2006 à 00 h 25

Un premier album, c'est toujours émouvant. On ne sait pas à quoi on va avoir affaire, puis on se lance et on écoute, très attentif de se qui va nous tomber dessus. Voici Murmur, Premier LP de R.E.M..

Ce disque sort dans un contexte musical assez noir et morose, en pleine période new-wave et début du heavy et métal. C'est donc avec une certaine surprise qu'on constate l'apparition, presque anachronique, d'un groupe au son résolument tendance 'pop'.

Pour un premier disque, c'est un fabuleux concentré de fraîcheur et de spontanéité que nous fait vivre le groupe. On sera enthousiasmé par les dynamiques "Radio Free Europe", "Moral Kiosk", projeté dans une envie convulsive de bouger avec "Catapult", "Sitting Still".
Mais on a aussi droit à nos petits moments de détente avec "Pilgrimage", " Talk About Passion" dont la dynamique perd certes en puissance, mais c'est pour mieux reprendre ensuite.

Quelques chansons resteront accrochées dans nos têtes grâce au remarquable et efficace travail de guitare de Peter Buck qui vraiment rempli les cœurs d'une douce et lancinante mélancolie avec "Laughing" ou encore "Shaking Through" et " Perfect Circle ", qui sont de vraies bijoux , sincères et frappés d'une pointe d'innocence.
On restera cependant sur notre fin à l'écoute de "West Of The Field", déçu et même agacé de ce titre de fin, presque bâclé au regard de ce que l'on a pu découvrir tout au long de Murmur.
Mais cette fausse note est vite pardonnée car on aura vite fait de se réécouter cette petite galette une seconde fois pour le plaisir.

R.E.M. monte déjà la barre très haut avec cet LP et n'en déplaise à certains qui ne jureraient que par Out Of Time ou Automatic For The People, R.E.M. est déjà au sommet de son talent avec Murmur. C'est un sans faute (ou presque) où toute l'essence du groupe y est déjà concentrée.

Toute l'identité de R.E.M. est là, rien d'étonnant donc d'afficher une certaine impatience à l'écoute du second album.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
105 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?