R.E.M.

Paris [Bercy] - lundi 05 juillet 1999

Que les choses soient claires, pour moi R.E.M. est le meilleur groupe du monde... Ne soyez pas surpris si je vous dis que ce concert était extraordinaire, car il l'était !!!
Je considère l'album Up, sorti juste avant cette tournée comme la plus belle création des Athéniens (suivi de près par Automatic For The People et Document). Des titres comme "You're In The Air", "Diminished", "Parakeet" ou "Falls To Climb" sont tout simplement extraordinaires. Ils ne seront pas joués ce soir, mais ils font ressortir la voix de Michael avec une puissance rarement égalée... La plupart seront présentées durant les shows radios mais rarement en concert. La première et excellente partie est assurée par Patti Smith, qui jouera 30 minutes avec en point d'orgue, son succès "Rock & Roll Nigger". Elle s'en va mais tout le monde se doute qu'elle reviendra pour le duo avec Michael.
La salle s'éteint, les trois membres du groupe arrivent avec "Airportman" en fond sonore, ils sont accompagnés de 3 autres musiciens dont Scott McCaughey. La scène est décorée de néons avec des inscriptions diverses ('Up', 'R.E.M.'...), une banane est au plafond, un lotus, un avion, une mappemonde... le tout est très coloré et assorti aux vêtements du groupe (sauf Peter Buck, tout de noir vêtu). "Lotus" est le premier titre et Michael semble heureux d'être présent. Tout de suite il en impose et son charisme fait un effet immédiat sur ceux qui n'ont pas encore eux la chance de les voir sur scène. 15 ans de bons et loyaux services assurent une sérénité à tous les membres malgré le départ du batteur Bill Berry en 1997. "...Kenneth" électrique, "Daysleeper" dernier single en date ou la voix et la concentration de Michael sont impeccables. Le chanteur a son pupitre avec les paroles qu'il distribue au public au fil des pages, et des chansons. Le superbe "Fall On Me" de 1985 suivi de "Sweetness Follows", la chanson préférée de Peter. Le rythme revient avec "The One I Love" toujours aussi bon, puis une brochette de trois perles qui vont littéralement exhorter le public dans un profond bonheur musical. "Losing My religion", "Country Feedback" et "At My Most Beautiful". Le premier est dédié aux fans, le second est la chanson préférée de Michael (la mienne également) et tout simplement leur plus belle. Michael touche l'âme du P.O.P.B. et j'avoue qu'en temps que fan, j'ai eu du mal à m'en remettre... Le troisième titre permet à Mike Mills de se régaler sur un des plus beaux titres de Up. Difficile de se relever d'une telle série ! "Pop Song 89" et surtout "Begin The Begin" rappelle que les Américains ne sont pas nés de la dernière pluie. La voix du chanteur va encore montée à son summum sur "Walk Unfraid" puis "Man On The Moon" toujours dédiée à Andy Kaufman (comme dans la B.O. du film, "The Great Beyond" est joué ce soir) annonce le rappel. On en a déjà pris plein les yeux. J'ai perdu mon pote La Cabre dans cette foule massée à l'affût du moindre regard de Michael. Peter s'éclate comme un fou sur scène et cet intermède doit permettre de rafraîchir les esprits (entrent autres !) Surprise pour le guitariste, le groupe joue "Mopeds" ou Michael prend une guitare acoustique (rare) puis revient sur des chansons récentes comme le doux "Why Not Smile". Les concerts sont mixés par Flood et cela se ressent. Le son est excellent dans cette arène pas prévue à cet effet. Le moment que tout le monde attendait arrive : Michael appelle Patti Smith pour le duo attendu, "E-bow The Letter". La chanteuse apporte tellement a ce morceau que je n'imagine pas REM chanter ce titre sans elle. Nous sommes aux anges, nous allons y rester sur "Tongue" et son synthé envoûtant. Brian Molko a confié quelques jours plus tôt à Michael Stipe lors du festival de Glastonbury que, d'après Nostradamus, la fin du monde était prévue pour le 4 juillet... Nous sommes le 5, REM va nous quitter avec "It's The End Of The World..." et l'on se sent bien... d'être vivant, d'avoir assister à un tel spectacle. REM a livré ce soir le meilleur de ce qu'ils savent faire. Un très bon disque avec un excellent concert. On a même vu Michael jouer de la guitare ! Merci pour le bonheur partagé, en mon nom et celui de mon pote qui m'a accompagné. On reparle souvent de ce 5 juillet, comme d'une référence.


Intemporel ! ! !   20/20
par Diegothe moon


  Setlist:
Airport Man (intro)
Lotus
What's The Frequency, Kenneth ?
The Wake Up Bomb
Day Sleeper
New Test Leper
Suspicion
Fall On Me
The Apologist
Sweetest Follows
The One I Love
The Great Beyond
Losing My Religion
Country Feedback
At My Most Beautiful
Pop Song 89
Begin The Begin
Star 69
Walk Unafraid
Man On The Moon
>>>
Black Boys On Mopeds
I'm Not Over You
Why Not Smile
Crush With Eyeliner
E-bow The Letter
Tongue
It's The End Of The World As We Know It (And I Feel Fine)


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
336 invités et 3 membres
Dale
Climbatize
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus