R.E.M.

New Adventures In Hi-Fi

New Adventures In Hi-Fi

 Label :     Warner 
 Sortie :    mardi 10 septembre 1996 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Dixième album studio pour R.E.M. avec ce New Adventures In Hi-Fi qui, comme Monster en 1994, continue dans une veine plutôt électrique. L'ensemble des titres proposés est cependant ici plus varié, sans doute parce que les chansons furent composées ou enregistrées en divers endroits : une partie sur la route, une autre en studio.

Ainsi, le magnifique "How the West Was Won And Where it Got Us" est très calme, tandis que "The Wake Up Bomb" est un rock puissant qui surprendra ceux qui ont découvert R.E.M. avec Automatic For The People. "E-Bow the Letter", assez posé également, est très bien construit et bénéficie de la présence de Patti Smith, un excellent titre qui ouvre la voie pour "Leave", la véritable pièce maîtresse du disque : 7 minutes d'une émotion pure baignée dans l'électricité où Michael Stipe montre l'étendue de son talent de chanteur. D'autres titres, peut-être moins évidents d'un premier abord (comme "New Test Leper", "Be Mine", ou "So Fast, So Numb"), sont également de franches réussites et révèlent tout le potentiel d'un groupe qui, après 15 ans d'existence, développe toujours le désir de se remettre en question. On trouvera cependant quelques titres plus faibles comme "Departure", ou "Binky The Doormat", mais ceci est un peu inévitable quand on publie un album touffu et généreux de 65 minutes.

Pour conclure, on soulignera encore un morceau instrumental ("Zither") et le génial "Electrolite" (avec son rythme entraînant au piano), lequel termine en beauté un disque d'un très bon niveau général.


Très bon   16/20
par Wolrel


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 05 janvier 2016 à 21 h 03

Deux ans après un finalement limite décevant Monster, le groupe d'Athens a sorti ce qui pourrait s'avérer comme le véritable monstre de sa discographie, un album de poids, linéaire et tout aussi électrique que son illustre prédécesseur. Ce sont, ici, pas moins de quatorze titres enregistrés dans neuf lieux différents des Etats-Unis qui composent New Adventures In Hi-Fi, où la guitare de Peter Buck roule, gronde et plane, charge d'électricité la majorité du disque. ça commence pourtant par un bien calme "How The West Was Won And Where It Got Us", qui est parcourut d'entrechats feutrés d'un piano. Une fois que le moteur est chauffé à la température de croisière, "The Wake-Up Bomb" prend le relais en amenant de l'entrain au voyage, comme le fera plus tard "Departure" après un pesant et entêtant "Leave". En lourdeur, "Leave" n'est pas l'unique chanson à lester le parcours auditif du mélomane, lequel devrait tout autant apprécier "Undertow", "Binky The Doormat" ou bien "Low Desert", qui collent eux aussi comme les roues d'un autocar avalant des kilomètres de routes.

D'ailleurs, cette image de l'autocar ressort toujours dès qu'on écoute cet album d'une durée d'une heure environ. ça peut paraître long par moment, si on ne dépasse une impression trompeuse de fausse homogénéité que semble donner tout l'ensemble et qui aurait de quoi faire piquer du nez contre la vitre, pendant que les paysages défilent au-dehors. Oui, une heure entre route et ciel, cela peut paraître long. Mais au bout, même s'il faut admettre que "Electrelite" soulage par son ton plus léger à l'arrivée, on aurait eu tort d'avoir manqué l'aérien "E-Bow The Letter" avec la présence de Patti Smith ou encore "Bittersweet Me", autre single extrait des ces nouvelles aventures de R.E.M. de 1996. On aurait même eu tort d'avoir manqué un des meilleurs albums du groupe, pour tout dire.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
134 invités et 1 membre :
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques