The Stooges

Bondoufle [Stade Robert Bobin] - samedi 04 juin 2005

The Stooges
(Trouver quelque chose à dire ...)
> Le son était TRES fort, mais c'est pas grave !

(Trouver autre chose à dire ...)
>On entendait pas toujours très bien Iggy, mais c'est pas grave !

(Trouver encore autre chose à dire...)
>Ils n'ont joué qu'une heure, mais c'est pas grave !

(Trouver encore autre chose à dire...)

Bon là, j'abandonne ; regardez la setlist !

L'intégralité de Fun House (hormis "L.A. Blues", mais c'est pas une chanson) ; la moitié de The Stooges, et 2 titres de Skull Ring !
Si avec ça, vous comprenez pas, il vous reste John Elton ou Phil Collins !


Exceptionnel ! !   19/20
par Francislalanne


  Photo par Francislalanne.

Setlist :

Loose
Down On The Street
1969
I Wanna Be Your Dog
Dirt
Little Doll
1970
Fun House
No Fun
Skull Ring
Dead Rock Star
Real Cool Time
------------------------------
I Wanna Be Your Dog


 Moyenne 19.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 20 juin 2005 à 13 h 51

Iggy ça se mérite... pour preuve, avant de voir l'Iguane et ses Stooges, on compte pas moins de 5 groupes. Forcément, il y a du (très) bon, notamment Nic Armstrong & The Thieves (dont je vais courir acheter l'album) et même Louis Bertignac, dont le set m'a plutôt séduit (essentiellement par son jeu de guitare excellentissime et les 2 reprises des Who - prélude à Iggy ?-), mais aussi du "mauvais" (Piers Faccini produit une pop-folk relaxante, presque un peu trop justement, et Daniel Darc, égal à lui-même, m'a profondément agacé).
Bref... 21h45, les roadies du festival commencent à installer les murs d'amplis, sanglés, pour parer à tout assaut. On sait alors à qui on a affaire... L'ambiance n'est plus la même, je suis tout à coup compressé et l'impatience teintée d'appréhension se fait sentir. Le public de l'après-midi, plutôt bon enfant, a laissé la place à une horde de jeunes mods parisiens venus se damner au rythme de la bête. A 22h30, les frères Asheton et Mike Watt déboulent enfin, suivis par Iggy, et là c'est la chaos... Pas la peine d'énumérer la setlist, ça n'a ici aucun sens. De toute façon, tout y passe, de "Loose" à "I Wanna Be Your Dog" en passant par "No Fun", "TV Eye" ou "Dirt"... Ce show dantesque est ponctué de tornades électriques noyées sous le fuzz, comme quand une bonne vingtaine de personnes investissent la scène pour chanter avec Iggy sur "No Fun" et "Real Cool Time" (ce qui devient une habitude puisqu'il s'était produit la même chose lors de leur passage au Zénith en juillet 2004 - d'ailleurs le concert de ce soir était presque exactement identique à celui-ci-), ou que ce-dernier se jette dans la foule (devant moi en plus, J'AI TOUCHE IGGY MERDE !!! je crois me souvenir avoir dit quelque chose dans le genre...).
Le set s'achève sur une version boostée de "I Wanna Be Your Dog", Iggy fracasse le pied de son micro et lève le camp... Tout le monde reste là, l'oeil hagard, cherchant à recouvrer ses esprits, marqué à tout jamais par un show pareil... maintenant je peux être blasé !
Intemporel ! ! !   20/20





Recherche avancée
En ligne
165 invités et 1 membre :
Immune
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?