Napalm Death

Words From The Exit Wound

Words From The Exit Wound

 Label :     Earache 
 Sortie :    octobre 1998 
 Format :  Album / CD   

Napalm Death est typiquement le groupe avec lequel j'ai grandi. Quand j'avais 14 ans, il était déjà là, il est toujours en activité et j'écoute toujours leurs productions avec la même délectation.
Certes, ils ont connu le creux de la vague. La mode du grunge a failli tuer la scène metal qui a alors dû se replier sur elle-même, faire le dos rond et attendre que l'orage passe. Et bien que les Anglais n'aient jamais joui d'une immense reconnaissance, ils ont eux aussi payé leur tribut aux vaches maigres.
En un sens, ce Words From The Exit Wound marque la sortie du tunnel pour Napalm Death. Quelque peu revenu de son errance death industriel souvent de qualité mais parfois indigeste, le groupe renoue peu à peu avec le death grind des origines, celui qui lui a offert ses lettres de noblesse. De fait, si l'on fait abstraction d'une des pochettes les plus laides qu'il m'ait été donné de contempler, l'on reprend enfin goût aux brûlures.
Du passé récent, Barney ne conserve que des vocaux plus variés (les voix claires sur "Repression Out of Uniform" entre autres), mais retrouve surtout une hargne que l'on pensait perdue. À la fois plus guttural, le chant remonte également dans les aigues, cliché grind indispensable. Les riffs sont également beaucoup plus inspirés, à la fois destructeurs dans les accélérations subites trop longtemps laissées de côté, et incroyablement puissants et entraînants sitôt que le tempo redevient humain ("Next Of Kin To Chaos.")
Autre signe qui ne trompe pas, la durée des compositions a été revue à la baisse. Oscillant entre une et trois minutes, les morceaux sont donc plus compacts, plus massifs, et évitent ainsi le sentiment de répétition qui pouvait se faire sentir dans les productions antérieures. Mieux encore, Napalm Death écrit à nouveau des titres de légende pouvant rejoindre "Suffer The Children" au panthéon de l'uppercut. Ce "Cleanse Impure" est un mix parfait entre l'essence même de Napalm Death et son évolution "power" plus récente. Groove infernal, meuglements de bestiaux sur le pied de guerre, soit tous les ingrédients pour en faire un excellent cru. Les dérives plus neo metal sont avantageusement incisives ("Devouring Depraved", "None the Wiser ?"), même si elles ne tiennent pas la comparaison avec un titre de bravoure tel que "Ulterior Exterior", estampillé 100% grind à 0% de matière grasse.
Certes, tout n'est pas encore parfait dans ce Words From The Exit Wound. Certains titres sont encore trop en deçà ("Clutching At Barbs"), mais ils le sont sans doute parce que j'ai connaissance du passé, et surtout des albums qui vont suivre. Car en toute honnêteté, les riffs gravés sur cette galette sont très largement au-dessus de la masse et ne souffrent d'aucune faiblesse ou faute de goût.
À mes yeux, cet album fait figure de véritable renaissance et est à ranger parmi les classiques du genre. Rien de génial ou de révolutionnaire certes, mais un travail honnête, respectueux et intègre de la part d'un groupe qui n'a jamais tourné sa veste au moment où un semblant de succès commercial lui tendait les bras.
En somme, une bonne claque.


Bon   15/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
104 invités et 1 membre :
Dylanesque
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?