Napalm Death

Scum

Scum

 Label :     Earache 
 Sortie :    mercredi 01 juillet 1987 
 Format :  Album / CD   

Scum est un de ces disques innotables, car fondateur d'un genre. Bien sûr, Napalm Death n'a pas inventé à lui tout seul le grindcore ; mais il y a sacrément contribué ! Et ce disque en est une preuve : son brouillon mais jouissif, riffs simples mais dévastateurs, chant klaxon de Bill Steer, batterie vite et fort à l'arrache, textes courts mais intelligents, tout est là.
Le disque est en deux parties, dont la seconde surtout marquera la musique, bien que la première compte dans le line-up un certain Justin Broadrick, futur génial cerveau de Godflesh. Car si au début l'album sonne comme un très bon groupe de teenagers des 80's, dans sa seconde partie il délivre tous les germes du grindcore encore naissant.
Un album très intéressant à écouter rétrospectivement, pour ce que l'on devine de son influence, mais aussi pour sa musicalité propre. Alors quelle note lui mettre ? Si cela n'était fonction que de son empreinte et son apport à la musique, certainement 20. Car si l'on s'en réfère à Brutal Truth comme à l'excellent groupe The Discordant Axis par exemple, on peut voir combien le grind/fastcore regorge d'expressivité et de richesse musicale. Mais n'allez pas en croire qu'il s'agit d'une simple pièce de musée ! Scum régale par sa juvénilité toujours présente, sa fraîcheur, sa démarche et par la spontanéité ses compositions.


Exceptionnel ! !   19/20
par JJ


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
79 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :