Tom Waits

Orphans: Brawlers, Bawlers & Bastards

Orphans: Brawlers, Bawlers & Bastards

 Label :     Anti 
 Sortie :    mardi 21 novembre 2006 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Quand Tom Waits vide ses tiroirs, il arrive à en sortir des trucs qui méritent le détour et arrive quand même à remplir 3 CD. Pour une classification rapide 3 disques 3 thèmes: blues déglingué, ballades et expérimentations. 40 inédits absolus avec un livret de 94 pages déjà la chose s'impose comme un très bel objet.

Déjà que chroniquer un Tom Waits c'est pas de la mince affaire alors imaginez vous en chroniquer 3. La peur de la plage blanche m'envahit.
C'est du bonheur à tous les niveaux, un plaisir bien foutraque, souvent magnifique en particulier dans le second disque. A l'image des travaux de Scott Walker, l'univers créé est si singulier qu'il faut un petit temps d'adaptation mais une fois les premières difficultés passées c'est vraiment de la surprise à chaque instant car tout est réellement passionnant.
Sur la longueur ça peut paraître éreintant car le meilleur ne cache pas une évidente inégalité parmi les morceaux choisis mais on ne va pas bouder notre plaisir devant ce bijou de compilation de titres rares voire introuvables et donc précieuse.

Si c'était encore besoin de le prouver, voici des indices pour affirmer que Tom waits est un des plus grands compositeurs de20eme siècle. Quelques part à coté de Dylan, Young et autre Beefheart.


Très bon   16/20
par Mozz


 Moyenne 18.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 31 août 2008 à 16 h 19

Entre les morceaux de rock bluesy à l'harmonica fou furieux de Brawlers, les ballades cuivrées magnifiques (après s'être acclimaté à l'ambiance pas toujours évidente) de Bawlers, et les bizarreries (certes très déconcertantes) de Bastards, ce triple album est certainement un des meilleurs de Tom Waits par sa quantité labyrinthique de bonne musique. Tout en restant dans un climat très "garage" et un son tout droit sorti d'un vieux transistor radio des années 50, les morceaux font tous ressortir quelque chose de nouveau, de différent entre eux, et le plus important : quelque chose de génial. Il faut aimer, j'en conviens, il faut rentrer dans cette ambiance, mais le jeu en vaut la chandelle ! "Widow's Grove" est un exemple des pépites d'or de la musique dont regorge "Orphans". Certaines arracheraient des larmes au plus robuste des pirates lorsque d'autres feraient danser les vieux nostalgiques du rockabilly ; tout est bon dans la discothèque (Ô combien gigantesque) de Tom Waits, mais ce triple album pourrait plus ou moins représenter ses 30 ans de carrière (au moins) et séduire quiconque voudrait s'y plonger. Attention, génie toujours d'actualité !
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 10 janvier 2010 à 19 h 03

Je n'aurais jamais cru un instant aimer Tom Waits.

Comme la plupart des gens, j'ai été déconcerté par la voix rocailleuse et sombre de l'artiste, sans parler de cette musique si étrange et si primale.
Ma première réaction a été de me moquer de lui en le considérant ni plus ni moins comme un vieux chanteur "bavant dans son micro" et faisant une musique presque grotesque. Certaines de mes connaissances ont la même opinion sur la question et je suis sûr que celle-ci ne changera jamais.

Pourtant, alors que je me forçais à rejeter le vieillard, je me suis mis à apprécier UNE de ses chansons, se trouvant sur ce disque chaudement recommandé par un ami musicien. Cet album était triple et avait une vieille gueule usée, tout comme le mec faussement classe trônant sur la pochette. Cette chanson, nommée "Road To Peace", devait durer dans les 8 minutes mais semblait m'émerveiller au fur et à mesure des écoutes. A partir de là, je décidai de devenir plus tolérant et offris une seconde chance à Tom Waits. Je me pris évidemment la toujours classique mais jamais prévisible CLAQUE.

Quatre ans plus tard, je possède tous les albums du rosbif. Ayant réussi le pari difficile de savoir rester intègre tout en proposant une musique riche et originale, Tom nous prouve qu'il est un compositeur hors pair, hors norme et hors du temps.

Oui intemporel. Non la note n'est pas exagérée tant cet album fait office de Best of incontestable et irréprochable. Si vous deviez ne garder qu'un album du bonhomme, ce serait sûrement celui là, car il est le seul de sa longue et riche discographie à montrer toutes les facettes de Tom Waits.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
136 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?