Tom Waits

Blood Money

Blood Money

 Label :     Anti 
 Sortie :    mardi 07 mai 2002 
 Format :  Album / CD   

Et voici un concept album, un vrai. Sorti le même jour que l'album Alice, Blood Money retrace l'histoire (vraie) d'un soldat allemand qui, sous l'effet des drogues et autres expériences médicamenteuses, devint complètement fou, au point de tuer sa chère et tendre. Même si certaines parties de l'histoire paraissent un peu floue à l'écoute de cet album de Tom Waits, mon anglais me faisant défaut certainement (le timbre et l'articulation de Waits n'aident pas non plus !!), il est intéressant de retrouver ce type d'effort travaillé aussi bien musicalement par Waits et Kathleen Brennan, que scénaristiquement par le dramaturge, inconnu pour ce qui me concerne, Robert Wilson.

Côté musique, Waits traverse sur cet album plusieurs époques, et surtout plusieurs univers. Ce type d'écriture étant devenu une signature pour l'homme, ce n'est pas réellement une surprise. La surprise viendrait plutôt du choix de ces univers, en cohérence avec le thème et l'origine de la pièce traitée : marches, tangos, valses, tarentelles. Tout ceci pourrait paraître bien étrange lu comme cela, mais, dans la bouche de Waits et à l'écoute de Blood Money, cela ne surprend guère. La marche notamment, saccadée et militaire, sied parfaitement au timbre et au style de l'artiste. Pour les autres, tangos et valses par exemple, je me garderai d'être pleinement convaincu, mais question ambiances, c'est clairement une réussite parfaite.

Une fois de plus, Tom Waits aura choisi la difficulté pour un album qui ne vaut que si l'on se penche réellement sur les paroles et le propos. Dépouillé mais malsain, le corps musical de Blood Money semble totalement imprégné de Tom Waits, bien qu'il en partage l'écriture. Difficile donc de sortir du lot certains titres plus que d'autres, puisque l'histoire proposée serait perdue. Toutefois, pour ceux qui ne comprennent pas ou qui comprennent mal l'anglais, des titres bien construits comme l'ouverture saccadée de "Misery Is The River Of The World" ou la beauté simple de "Lullaby" peuvent se suffire à eux-mêmes.

Si Blood Money ne s'inscrit pas dans l'histoire comme le meilleur Waits, peut-être faute de devoir trop se pencher sur l'enceinte pour comprendre l'histoire, il se pose tout de même comme une pièce essentielle de son oeuvre, rédigée et composée avec maestria malgré le risque pris.


Sympa   14/20
par Sinoc


  Note du rédacteur : Le concept de l'album est tiré d'une pièce du poète allemand Georg Buchner, Woyzeck, écrite en 1837.


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 janvier 2010 à 22 h 03

Cet album, sorti en même temps que le génial Alice, a pourtant été souvent considéré comme étant inférieur à son faux jumeau. Pourtant, Waits livre ici certaines de ses plus belles chansons et, après l'avoir écouté de nombreuses fois, je ne trouve toujours rien à jeter. Le tout est équilibré, tantôt mélancolique, tantôt sauvage et toujours si sincère. On le sent bien, Tom ne triche pas, il y met ces tripes et c'est sans doute pour cela qu'il reste l'un des plus grands artistes vivants actuel.
Il suffit d'écoute "All The World Is Green" pour tomber instantanément sous le charme du chien fou.
"Misery Is The River Of The World" introduit l'album de manière décalée, "A Good Man Is Hard To Find" le conclut en faisant frémir son auditeur tant elle est stupéfiante de beauté. Entre les deux, autant de chansons toutes plus excellentes les unes que les autres et toujours cette impression que l'artiste a vendu son âme au diable depuis longtemps pour nous offrir ces perles habitées.

Cette album a été pensé comme une pièce, et cela se sent. Au fil des chansons, on se prend à traverser les époques et les lieux propres à Waits.
En résumé, un album formidable qui nécessite plusieurs écoutes pour l'apprécier à sa juste valeur (et c'est tant mieux!!!). Je ne suis même pas sûr d'avoir encore tous les aspects. Je fonce le réécouter.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :