Lou Reed

Rock N Roll Animal

Rock N Roll Animal

 Label :     RCA 
 Sortie :    1974 
 Format :  Live / CD  Vinyle  K7 Audio   

Nous sommes en 1973 et Lou Reed qui vient de livrer coup sur coup deux albums studios mythiques (Transformer et Berlin) est devenu l'incarnation vivante de l'artiste dégénéré et décadent.
Son allure de zombie et son look terrifiant (maquillage noir, cheveux rasés bracelet de cuir clouté), son mode vie extrême (alcool, drogues dures et médicaments), font de lui l'icône de toute une génération de paumés.
Squelette ambulant plus mort que vivant, il enregistre le 21 décembre 1973 cet album live qui va rentrer dans la légende.
Un album très court: 5 titres (dont 4 du Velvet Underground dont Lou s'est pourtant définitivement détaché). 5 titres absolument fantastiques
épaulé par deux guitaristes (Steve Hunter et Dick Wagner), a qui le chanteur laisse libre cours d'exercer leur talent. Lou va égrener et décortiquer dans l'ordre "Sweet Jane" (après une intro inouïe), "Heroin", "White Light White Heat", "Lady Day", et conclure par "Rock 'n' Roll".
5 titres point barre (en fait la suite de cette prestation sera sortie par RCA en 1975 sous le titre de Lou Reed Live). 5 titres c'est peu et pourtant cela suffit pour faire de ce disque une tuerie totale, une référence absolue en matière de disque live (l'incroyable version d'"Heroin" étirée sur près de 13 minutes et décortiquée dans une ambiance limite jazzy puis d'une violence de métal brut justifie à elle seule l'achat de cet album.
Un album qui pour ma part s'est révélé déterminant dans ma vision du rock et découvert pour la première fois à 16 ans sur la radio cassette déglinguée d'un routard du coté d'Avignon.
Un choc dont je ne me suis jamais tout a fait remis.
Un disque important pour ne pas dire essentiel certainement l'un des quatres ou cinq meilleurs live de toute l'histoire du rock.


Exceptionnel ! !   19/20
par Jimbo


 Moyenne 18.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 06 novembre 2005 à 21 h 44

Je suis assez perplexe face à ce disque. Lou Reed afin de promouvoir son chef-d'oeuvre absolu (et un des tout meilleur disque jamais écrit) boudé par les masses et certains critiques réunit un groupe de barbares techniciens hors pairs. On peut noter parmi ceux-ci ses deux guitaristes killers de Detroit (déja en services sur Berlin) qui chroment son repertoire à grands coups de solos incendiaires, grosses giclées de metal liquide. Cet album a tout pour réussir : musiciens hors-pairs le Lou affuté comme jamais (et drogué comme un taré), des morceaux mythiques (Lou puise dans son répertoire velvetien et dans Berlin). Lou s'est alors changé en veritable rock'n'roll animal, émacié, en voulant à la terre entière, carburant à tout ce qui lui tombe sous la main et à la haine vicérale, une loche cruelle et manipulatrice. Les deux guitaristes remplissent parfaitement leur role de gros metalleux jouant des solos de 15 minutes et Lou leur laisse la part belle. Seulement voila, si ce traitement sied parfaitement à Berlin, il n'en est pas de même pour les morceaux du Velvet Underground. Le drive de Maureen Tucker et de Sterling Morisson sont remplacés par de la virtuosité et des solos pentatoniques à tous les étages et c'est en comparant ce live avec l'extraordinaire live 1969 du Velvet qu'on se rend compte du talent hallucinant des musiciens du groupe 60's. Ceci étant dit cet album permet d'avoir un nouveau point de vue sur des morceaux ecoutés et réécoutés et plutot pertinent malgré tout.
Vive le Velvet et vive Lou Reed.
Très bon   16/20



Posté le 05 août 2010 à 18 h 39

Grand classique que j'entends depuis mon plus jeune âge, ce live est certainement l'un des meilleurs que j'ai pu entendre, vu les nombreuses qualités qu'il présente.
Grande icône comme dit plus haut, Lou Reed se donne à cœur joie de présenter le personnage charismatique qu'il représente. Non, la joie n'est en fait pas le meilleur mot pour décrire cette musique, mais pour beaucoup de moments, ça y ressemble tout de même. Je prends l'exemple d'"Heroin" qui est jouée parfaitement (comme tout le live d'ailleurs...) et qui montre des émotions magnifiques lors de la montée. Mais ça parle de came, donc de la joie, au final, je ne sais pas. Mais tout ça pour dire que l'album, tout simplement délicieux, montre une très bonne facette des lives de Lou Reed (qui, il faut l'avouer, n'est pas réelle). Tout est parfait, il n'y a pas une faute, pas de plantage, on les sent tellement à l'aise qu'on se dit que tout le groupe doit être dans le même esprit que Reed, qui fait monter, tel un chef d'orchestre, la sauce, la puissance, la patate, la... bref vous voyez ce que je veux dire!
Seulement 5 titres, lis-je plus haut ? L'album est court ? Je ne suis pas si d'accord, car avec ses 46 minutes, il s'en sort plutôt bien avec 5 titres, qu'il va faire durer pour notre plus grand plaisir. C'est l'une des caractéristiques qui me fait clairement planer et adorer cet album : le temps n'est là que pour rappeler qu'on s'est éclaté, et qu'on veut à nouveau entendre ça. Ca passe vite, ouaip, faut pas l'oublier, l'interprétation est formidable, on s'emmerde pas... Toutefois, j'avoue ne pas vouloir plus de titres à cet album. Je ne cracherais pas dessus, mais il est bizarrement très bien comme ça, suffisamment rempli, inutile d'en faire un dégueulis de morceaux de 3 minutes 42. On est dans l'élitisme des chansons, celles qui donnent le plus, et ce tant mieux; on peut profiter tranquillement - ou non - de la musique en savourant cette grande oeuvre que je considère comme majeure dans la carrière de Loulou (désolé, ça m'a échappé, mais je ne recommencerai plus). Un disque majeur qui est un live ? Mais oui, c'est possible, Loulou (et oui, j'ai menti) l'a fait, d'autres l'ont fait, mais on ne va pas s'emballer et faire un classement des meilleurs lives du XXème siècle, ce sera pour une autre fois, mes chers. En attendant, j'espère vous donner envie de découvrir (si ce n'est pas déjà fait) ce superbe live qui restera à jamais graver dans les souvenirs des musiciens ou grands adeptes des sonorités étranges et innovatrices (ou les deux).
Allé, faites comme moi maintenant, laissez groover ce disque et faites l'antisocial avec votre casque (ou écouteurs) et sortez. Sortez faire un tour! Vivez tout, rien n'est éternel.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
259 invités et 2 membres
X_Wazoo
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :