Lou Reed

NYC Man

NYC Man

 Label :     BMG 
 Sortie :    lundi 12 mai 2003 
 Format :  Compilation / CD   

Ah les best-of... Relevant d'une entrprise commerciale la plupart du temps, les compilations et autres best-of sont souvent décriés à raison. Mais il arrive parfois que ces compils se révèlent d'un intérêt vital. NYC Man de Lou Reed fait partie de cette catégorie. Comment connaître au mieux un artiste à la carière imposante et aussi variée que celle du grand méchant Lou ? Le best-of bien sûr, mais pas n'importe lequel car il existe toute une pléthore de Greatest Hits de l'ex-leader du Velvet, s'il ne devait en restait qu'un, ce serait celui-là. Couvrant une période de 36 ans (1967-2003) cette compilation est savamment construite, regroupant pas moint de 31 titres sur 2 CD. La rétrospective de l'oeuvre n'est pas chronologique, et bien que celle-ci évolue au fil des années, cette mise en désordre montre à quel point l'oeuvre du New-Yorkais est cohérente.
Quelques titres du velvet sont ici collectés, tels "Sweet Jane" ou "Rock 'n' Roll", Transformer et Berlin se taillent la part du lion, avec le cultissime "Walk On The Wild Side", le magnifique "The Kids", le poignant "Caroline Says 2"... "Who Am I", tiré de Raven, album descendu à sa sortie constitue un bon rock des familles... Le second CD, quant à lui présente des morceaux moins connus du Lou, à l'image de "The Bells", une sorte de "Life In A Glass House" avant l'heure... "Heroin" est jouée live par un Lou à la voix éraillée mais qui montre que même centenaire, elle garderait son charme... "Sally Can't Dance" file toujours la pêche, "Dirty Blvd" insiste sur son engagement citoyen... Le CD se termine sur "Pale Blue Eyes" et on se dit que ce gars-là est un génie !

Le livret est assez enrichissant, chaque titre est commenté par le chanteur. On y apprend par exemple que le sublime "Street Hassle", fort de ses 11 minutes jouissives (bien sûr présent) est chantée en réalité par Bruce Springsteen ! Bref, un double best-of qui prouve tout le talent du chanteur et surtout de son hallucinant songwriting (à écouter avec un dico près de soi !). Ses compos, la plupart composée de 2 accords se suffisent à elles-mêmes, il est d'ailleurs fier de leur simplicité qui permet au novice de vite les assimiler, l'héritage rock 'n' roll en somme...
Plus qu'un best-of, une autobiographie littéraire et musicale ou les états d'âme de New-York en 31 chansons presque toutes intemporelles. A prix cassé en plus !


Exceptionnel ! !   19/20
par Francis santiag


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
122 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead