Nada Surf

You Know Who You Are

You Know Who You Are

 Label :     City Slang 
 Sortie :    vendredi 04 mars 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Matthew, Daniel et Ira ont aujourd'hui la cinquantaine ! Difficile de le croire à l'écoute de ce nouvel album tant la voix de Matthew Caws reste juvénile et leur musique toujours remplie de ce spleen adolescent si caractéristique ! Après être légèrement rentrés dans le rang ces derniers temps, avec des albums de qualité mais plus anecdotiques, on dirait que la perspective de fêter en 2016 leurs vingt ans de carrière les a quelque peu sortis de leur torpeur !

Avec ce huitième album intitulé You Know Who You Are, pas de morceaux pop un peu trop faciles, et disons-le clairement "mou du genou". Les New Yorkais prennent ici un peu plus de risques. L'arrivée de l'ex Guided By Voices, Doug Gillard, en qualité de second guitariste, y est sans doute pour quelque chose. L'audace et la recherche sont donc de retour comme sur le titre "Out of the Dark" par exemple, parfait avec ses cuivres à la Calexico qui déconcertent quelque peu, mais conviennent bien à ce joli morceau mid tempo. Oui quand je vous parlais de changements, ce n'était pas pour dire qu'on allait les retrouver à l'affiche du Hellfest dans quelques mois, mais plutôt que leur power pop est redevenue un peu plus ce qu'elle fut à la grande époque de "The Proximity Effect". Le tubesque "Cold to See Clear" en ouverture pourrait lui figurer sans complexes parmi les dix meilleurs chansons du groupe avec son refrain enlevé entrecoupé de passages plus calmes. Sur "You Know Who You Are" les guitares et influences punk sont de sortie ce qui est de bonne augure pour les concerts à venir ! Même constat avec "New Bird" où l'on retrouve avec plaisir certains breaks de batterie familiers du toujours excellent Ira Elliot. Les influences pop et folk américaines sont également de la partie avec le très dylanien "Animal" ou "Victory's Yours" et ses chœurs en intro très Beach Boys. En dehors de cela, on constate que là où la griffe et l'influence de Nada Surf se retrouvent le plus, sont les titres avec le moins d'effets et solos de guitares comme "Rushing" et "Friend Hospital". (Rappelez-vous de leur grand tube "Popular" ; un titre très simple au final) Le single choisi pour le lancement de l'album "Believe You're Mine" illustre cela parfaitement ; une belle mélodie légèrement triste et une sobriété toute nada surfienne emmenées par des types vraiment attachants qui nous accompagneront encore une bonne paire d'années je pense. Un beau retour sur le devant de la scène.


Très bon   16/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
93 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?