Nada Surf

If I Had A Hi-Fi

If I Had A Hi-Fi

 Label :     Mardev 
 Sortie :    vendredi 30 avril 2010 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

On savait Nada Surf les pieds en éventail dans un hamac pop-rockounet tout confort qui fait des bulles et-tout depuis son troisième album, le voilà qui nous prouve à quel point sa formule n'a pas de saveur. Rien de mieux qu'un album de reprises pour constater, comparaisons à l'appui, que la patte d'un artiste peut être aussi importante que ses chansons.

Nada Surf, c'est "clairement" de l'estompe : douze titres durant, notre trio s'acharne à vider une poignée de ses titres fétiches de leur caractère. On s'en doute sur le "Electrocution" de Bill Fox, ça paraît évident avec le "Love Goes On" de The Go-Betweens, et définitif au "Love And Anger" de Kate Bush. Le groupe ne fait aucun effort pour surprendre, ne prend strictement aucun risque en restant dans les limites et durées des originaux. Il rejoue simplement les titres à sa sauce sucrée, chargeant les plus dénudés de guitare-basse-drums-arrangements inutiles mais obligatoires pour ne pas qu'un membre du groupe s'ennuie ; ou ne se sert que des paroles, ou les deux à la fois. Le monolithe "Enjoy The Silence" se fait raboté à la girafe pour finir en soupe tiédasse dans laquelle tout piment émotionnelle a été expurgé. Parvenir à faire de son motif et son incroyable refrain des gimmicks pop irritants est en soit un exploit... Il est même possible que les gus se soient mélangé dans leurs partoches tant le traitement de "Question" ressemble davantage à "I Wanna Be Your Dog" qu'à une chanson hippy des Moody Blues.
Extirper toute substance punk-garage intéressante des stimulants Soft Pack, imiter Arthur Russell, réparer la déglingue magique de Spoon... Non. Faut vraiment que le groupe soit mauvais ou insupportable pour trouver un moindre intérêt aux versions mièvres qu'on nous propose. Les mollassons Silly Pillows (ZzzZZzzz), la popinette boborgeoise de la frangine Biolay (beurk!), les semi-amateurs hispanique Mecromina (presque meilleur n'empêche...) ne pouvaient finalement pas rêver mieux comme tremplin promotionnel. Toute la sympathie que nous inspire le groupe nous remplie de tristesse à l'écoute d'un album aussi vain et compromettant. La seule chose de réellement adroite sur cet album, c'est le palindrome.


A éviter   6/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
117 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard