Nada Surf

Bordeaux [Krakatoa] - mercredi 27 avril 2016

Nada Surf est objectivement un très bon groupe. Ils sont sans doute un brin surestimés par rapport à d'autres formations, mais ils ont su créer un lien fort avec leur public, chose que peu de groupes parviennent à faire. Je me rends compte ce soir en attendant que leur show commence et en écoutant parler autour de moi, que les gens les aiment ; c'est incontestable. Tout le monde a envie d'être pote avec Matthew et Daniel ; ces quinquagénaires francophones et francophiles supers cools et éternels ados. Ils sont new-yorkais, sympathiques et ouverts. En France depuis High/Low et le raz de marée du tube "Popular", ils ont toujours tourné et su faire preuve d'une grande gentillesse et disponibilité qui a charmé tout un pays. C'est donc les bras grands ouverts que les bordelais les accueillent pour la cinquième fois en 20 ans de carrière dans un Krakatoa rempli.

Personnellement, c'est la troisième fois que je les vois et si jusqu'alors j'étais plus fan de leurs chansons que de leurs concerts, je dois dire que la présence du légendaire et talentueux Doug Gillard à la guitare a bien changé la donne. Conséquence directe : Matthew Caws a l'air de chanter beaucoup plus juste qu'avant car il est surement moins occupé avec sa guitare ! Le jeu de batterie du très classe Ira Elliot est lui toujours aussi sec et efficace, tandis que Daniel Lorca, cigarette éteinte dans la bouche la majorité du concert est de plus en plus fascinant avec ses dreadlocks qui poussent toujours et encore, lui donnant des allures mystiques de Saule Pleureur bassiste !
Après une première partie par passages intéressante assurée par Armand Mélies, le groupe investit la scène vers 21h40 avec le titre d'ouverture du nouvel album "You Know Who You Are" ; "Cold To See Clear". Les américains joueront du reste la majorité des morceaux de leur excellent nouvel album avec de superbes interprétations en particulier sur "Believe You're Mine" ou "Out Of The Dark". Pour le reste, ils racontent des anecdotes marrantes entre les morceaux et jouent quelques vieux titres que le public connait par cœur ! Et quel plaisir d'entendre joués live des "Deeper Well", "Inside Of Love", "Hyperspace" ou encore "Blankest Year", "Always Love" ou "Popular" interprétés en rappel.

Le quatuor reviendra sur scène une deuxième fois en acoustique et micros éteints, au moment où les gens commençaient à partir, pour un très joli "Blizzard Of 77", avant de reprendre la route pour un concert à Madrid le lendemain, laissant une fois de plus un souvenir ravi à leur petit millier de fans girondins présents ce soir-là. Les reverra-t-on encore dans 10 ans en ados sexagénaires cette fois ? Ça me semble fort possible tant l'enthousiasme et toujours là côté groupe comme côté public.


Bon   15/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
118 invités et 4 membres
Zebulon
Fenouil
Climbatize
Thorn
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches