Nada Surf

Let Go

Let Go

 Label :     Labels 
 Sortie :    mardi 17 septembre 2002 
 Format :  Album / CD   

"Nada Surf sort un nouvel album! Ah oui?" Tout d'un coup, je repense à ce groupe qui nous avait sorti de la torpeur pendant ces années de vache maigre où tous les tubes se ressemblaient. Ce tube, c'était " Popular", une chanson qui nous rappellera pour toujours nos jeunes années, pour ma part, j'étais au collège.
Mais je pense surtout à " The Proximity Effect", le second album du trio new-yorkais. Je me rappelle alors combien ces chansons étaient somptueuses, les "80 Windows", les "Firecracker" et j'en passe... et combien cet album était porteur de quelque- chose. Quelque-chose d'assez difficile à définir : en bref, porteur de simplicité, pas facile de définir la simplicité ! Mais je me dis aussi que tout ça, c'est loin. A vrai dire, je les avais presque oublié! Et d'un coup, je me surprend à dire que "Let Go" sera à coup sûr la réplique parfaite de "The Proximity Effect" et que je n'ai pas forcément envie de me replonger là-dedans. Je laisse mûrir tout ça et puis après maintes réflexions et une heure à la Fnac à hésiter entre The Liars, Chokebore, Death in Vegas et Idaho, je me dis va pour Nada Surf! Je fonce chez moi et j'écoute l'album! Alors oui, c'est bien le son Nada Surf, ça révolutionne pas tes oreilles mais le plaisir est quand même là. Le plaisir de réécouter leurs ballades pas complexes pour un sou (dans le bon sens du terme), l'unité, la linéarité qui définit Nada Surf. Mais dixit Roger Caillois, l'important n'est pas d'innover mais d'exceller dans son domaine. Et même si dans la grande famille du Rock, on préfère ceux qui ne sont jamais où on les attend, j'espère que nous serons nombreux à faire une place toute particulière à ce groupe qui, finalement va à contre-courant de cette définition de la "qualité Rock" en se lovant dans un recoin où personne ne va: le leur. Parce que des chansons comme "Blonde on Blonde", " Inside of love" ou l'éblouissante-discrète "Là pour ça" ont ce petit quelque chose d'intemporel qui fait que l'on y reviendra toujours...


Parfait   17/20
par Demicitron


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 22 février 2005 à 17 h 16

Entièrement d'accord avec la chronique. Nada surf, ou comment bien se nourrir avec des choses simples. Un retour aux sources vers une pop aux arpèges délicats, aux rythmiques enjouées tout en évitant les clichés de la niaiserie musicale.
De la belle musique en somme pour un bel album qui ne manquera jamais son petit effet, à savoir nous faire passer à chaque fois une belle petite heure où finalement la vie devient moins lourde à porter... une réussite !
Excellent !   18/20



Posté le 26 septembre 2006 à 15 h 49

Nada Surf, à premiere vue, c'est de la pop rock facile pour les jeunes filles.
A vrai dire, cette premiere vue n'est pas qu'illusion.
Sauf (parce que cette chronique ne s'arrêtera pas aussi facilement) qu'ici, on a quand meme à faire à quelques choses de plus, ces quelques essais remarquables qui, du coup, vont faire passer ce CD du rang de "pop rock facile, pour les jeunes filles" à celui de "pop rock facile, pour les jeunes filles ainsi que pour ceux qui comptent se faire surprendre ici et là par quelques éléments plutôt inattendus pour le genre".
Bien sûr, je ne nie pas la présence de ces morceaux faciles voire agaçants à coup d'histoires amoureuses bien sûr fictives et de riffs avec effets aussi planants que classiques, car il est necessaire de préciser qu'ils sont majoritaires.
Mais à coté de ça, quelles surprises?
Des chansons plus ou moins mélancoliques et intimistes plutôt reussies, avec des progressions et des "chutes" assez touchantes qui permettent de libérer un peu son jugement, resté sur sa faim sur cet autre coté du CD.
La version "extended" de cet album contient aussi quelques une de ces bonnes surprises, donc procurez-vous celle-là, (pour le même prix ou presque..alors.)

Au final donc, la présence d'une "dark side" donc, cachée au milieu d'un CD censée être d'entrée juge comme d'un commun fatiguant et agaçant (à raison), qui mérite un coup d'oreille. Pour les amateurs de pop légère uniquement.
Vous avez donc compris: fan de Heavy métal, passez votre chemin.
Bon   15/20



Posté le 19 janvier 2007 à 20 h 26

Nada Surf n'a longtemps été pour moi, comme pour beaucoup de gens, que 'le groupe de "Popular"'. Heureusement, l'écoute de leur cd Live A l'Ancienne Belgique (très bon d'ailleurs...) m'a poussé à m'intéresser un peu plus à leur musique et donc à approfondir leur discographie.

Je dis heureusement car oui, ce troisième album des new-yorkais est une vraie merveille de mélodies et de simplicité. Les 12 douze titres que nous proposent ici Nada Surf sont tous impeccables. Premier titre de l'album, "Blizzard Of 77", ballade uniquement accompagnée de guitares, est à l'image de ce que sera le reste du disque: des chansons fraîches avec des mélodies imparables que l'on apprécie autant à la première écoute qu'un an après. Car Let Go est de ces albums que l'on écoute régulièrement et sur lequel on revient irrémédiablement. Pourquoi ? Tout simplement, parce que l'écouter c'est passer un moment agréable, hors du temps et du quotidien, seul avec ces trois musiciens qui ont décidément beaucoup de talent dans ce qu'ils font. Certains diront que la musique est simpliste, trop 'pop'... peut-être, mais n'est ce pas justement cette simplicité, cette fraîcheur, qui fait qu'on apprécie des chansons comme "Fruit Fly" ou "Blonde On Blonde" ? Et que dire de "Là Pour Ca" ? Comment ne pas être sous le charme de cette mélodie et de ce chant français mêlé à cet accent anglais qui lui confère tant de douceur ?

En bref, je ne saurais que vous conseiller de passer un moment à écouter cet album, seul, dans un moment tranquille de la journée. Satisfaction garantie.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
102 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :