Biffy Clyro

Opposites

Opposites

 Label :     Gemini Vid 
 Sortie :    lundi 04 février 2013 
 Format :  Double Album / CD  Vinyle   

Pour son sixième album, on se demandait où Biffy Clyro allait nous emmener. Après être passés d'un rock alambiqué à une power-pop assez mainstream, les trois écossais se sont fixés un nouveau challenge : celui du double album. Un concept devenu rare et un défi devant lequel bien des groupes ont buté.

The Sand At The Core Of Our Bones (c'est le nom du premier disque) garde les bases des deux albums précédents. Des morceaux globalement pêchus, mélodiques et disposant à chaque fois d'un refrain accrocheur, c'est le cas de "Different People", "The Joke's On Us", des excellents singles "Black Chandelier" et "Biblical" et du non moins très bon "Sounds Like Balloons", le tout entrecoupé de la ballade réglementaire "Opposite", qui rivalise sans mal avec les plus anciens "Machines" ou "God & Satan". Pas de quoi être déstabilisé par ce premier contact donc, certains risquent même de trouver que cela commence à sentir un peu le réchauffé. La dernière partie du disque oscille entre morceaux décomplexés et rentre dedans que sont "A Girl And His Cat" et "Little Hospitals" et titres sortant un peu des sentiers battus, à savoir "The Thaw" qui clôture ce premier volume, et "The Fog", chanson la moins convenue, et l'une des plus intéressantes de ce premier disque, notamment pour son passage instrumental atmosphérique dense.
The Land At The End Of Our Toes est la partie la moins "commerciale" d'Opposites, ou du moins, qui présente les titres les plus variés. "Stingin' Belle" et "Spanish Radio" sont des mélanges de Biffy pur jus accompagnés d'instruments originaux : de la cornemuse pour le premier titre (il fallait bien que ça finisse par arriver ! ) et de la trompette pour le second.
"Trumpet Or Tap" est sûrement le morceau le plus étonnant, pour ses sonorités jazzy, sa partie puissante renforcée par la présence de cordes et le chant inhabituel de Simon Neil.
"Skylight" juste après, flirte de son côté avec l'électro, ce qui là non plus n'est pas courant chez les écossais, on regrettera néanmoins le début de la chanson dont l'air rappelle beaucoup trop "Behind Blue Eyes" des Who, à tel point que ça en est dérangeant.
"Picture A Knife Fight", "Victory Over The Sun" et surtout le très bon "Accident Without Emergency" offrent un peu de neuf également tout en gardant l'efficacité assez sidérante dont est capable le groupe. Enfin quelques morceaux plus basiques restent présents également sur cette seconde partie, comme "Modern Magic Formula", "Pocket" et "Woo Woo" mais évitent néanmoins l'écueil du morceau de remplissage bête et méchant.

Ceux qui regrettent le virage 'accessible' de Biffy Clyro depuis Puzzle trouveront difficilement de quoi se satisfaire sur ce nouvel album. Néanmoins, il n'y a bien qu'eux qui pourront se montrer déçus. Les autres auront du mal à résister aux nouveaux tubes en puissance des écossais. Mais au-delà de ça, Biffy passe l'obstacle du double album avec brio en proposant deux disques cohérents, intelligemment rythmés et des titres suffisamment variés permettant à l'auditeur de ne jamais s'ennuyer (ou presque), et ça, pour un double album, c'est assez rare pour être signalé (et apprécié).
Et pour bien faire les choses jusqu'au bout, on notera que le packaging est très réussi également.
En un mot comme en cent, Biffy Clyro a définitivement les armes pour être un des meilleurs groupes de ces dix dernières années, et le prouve une fois encore avec Opposites.


Très bon   16/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
253 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?