Biffy Clyro

Tourcoing [Le Grand Mix'] - samedi 09 octobre 2010

Presque un an après la sortie de Only Revolutions, le trio écossais de Biffy Clyro semble toujours aussi déterminé à défendre son 5e album. Après avoir passé en revue de nombreux festivals européens puis avoir effectué une petite incursion dans les clubs américains, Simon Neil et les siens se lançaient dans une nouvelle tournée continentale qui, pour une fois, ne passait pas que par Paris.
Malgré des albums aujourd'hui plus accessibles et des tournées incessantes (avec notamment quelques premières parties "prestigieuses"), les écossais ne jouissent en France que d'un succès limité, bien loin de ce qu'ils connaissent outre manche. Il n'est donc guère surprenant que le Grand Mix' (qui n'est déjà pas une très grande salle) ne soit qu'à moitié rempli en ce 9 octobre qui tombe pourtant un samedi.

Ce sont les Mancuniens d'Airship qui ouvrent ce soir. Après avoir balancé le tube "Kids" (rien à voir avec MGMT) d'entrée de jeu, la jeune formation (qui ne doit pas afficher plus de 22 ou 23 ans de moyenne d'âge au compteur) se dirige rapidement vers une musique plus posée mais pas inintéressante. Au bout d'une demi-heure le groupe nous quitte mais aura fait plutôt bonne impression et a donné envie à pas mal de monde de se pencher sur leur (encore mince) discographie.
Biffy Clyro prend le relais environ trente minutes plus tard, tous torse nu avec un Simon Neil toujours aussi blond et arborant cette fois un pantalon slim rose (après tout, on est plus à ça près !).
Comme toujours sur cette tournée, les écossais embrayent directement sur le très rentre dedans "That Golden Rule". D'entrée, on comprend que le groupe n'est pas là pour rigoler tant cette première musique déborde d'envie et de conviction. Et c'est bien simple, ce sera le cas pendant tout le concert, ce qui donnera une dimension insoupçonnée à des titres comme "9/15ths" ou encore "Many Of Horror".
Le début du set est une véritable avalanche de tubes qui ravira un public, certes peu nombreux, mais réactif (après tout, ça vaut bien des foules amorphes de festival).
Côté setlist, le trio a mis un peu de côté les titres du Puzzle, encore très nombreux au début de la tournée, au profit d'un dernier album qui mérite vraiment d'être défendu live. Ainsi, outre les habituels singles, on se félicitera de la présence de "Born On A Horse", "Shock Shock" et le trop rare "Whorses" qui est définitivement un excellent morceau.
En revanche, seulement un titre sera interprété pour chacun des trois premiers disques, ce qui aura peut-être un peu déçu les fans des débuts. Parmi eux, on notera une version rageuse de "57" (introduit en français s'il vous plait) où chaque membre est mis à contribution au chant, avec Simon Neil et James Johnston rassemblés autour de la batterie et tournant le dos au public pendant tout le titre.
L'assistance ne se fera pas prier pour réclamer un rappel, qui sera court mais intense, avec un "Cloud Of Stink" ultra percutant. "The Captain", peut-être le meilleur titre du groupe, vient ensuit clôturer le set à la perfection. Cette fois, le trio s'en va pour de bon, visiblement fatigué mais heureux.

On a parfois reproché à Biffy Clyro de privilégier un peu trop la puissance et de ne pas sonner toujours très juste, notamment pour ce qui concerne le chant. Ce soir à Tourcoing, tout y était. Si bien qu'on ne trouvera pas grand-chose à critiquer, si ce n'est une setlist jouant parfois un peu trop aux montagnes russes avec des titres calmes disposés un peu n'importe où.
Pour le reste, Biffy a tout donné et nous a livré une prestation très réussie qui fera ressurgir la sempiternelle question : comment se fait-il que le groupe ne rencontre pas plus de succès que cela alors qu'il a tout pour lui ?


Très bon   16/20
par Billyjoe


  Setlist:

That Golden Rule
Living Is A Problem Because Everything Dies
Glitter and Trauma
Bubbles
9/15ths
Who's Got a Match?
57
God & Satan
Mountains
Liberate The Illiterate/A Mong Among Mingers
Born On A Horse
Shock Shock
Machines
Get Fucked Stud
Many Of Horror
Whorses
>>>
Cloud Of Stink
The Captain


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
111 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...