Blut Aus Nord

777 The Desanctification

777 The Desanctification

 Label :     Debemur Morti Productions 
 Sortie :    vendredi 11 novembre 2011 
 Format :  Album / CD   

Deux disques au cours de la même année, cela peut sentir la précipitation. C'est peut-être le cas pour 90% (et encore) des formations qui sortent des albums médiocres avec des chutes de studio, mais ce n'est vraiment pas le genre de la maison B.A.N., nouvellement arrivé chez le label Debemur Morti Productions, culte dans l'underground.
Suite logique de 777 Sect(s), 777 The Desanctification offre donc sept nouveaux épitomés, ésotériques et dans la continuité des six premiers. Pas de chamboulements ou de grosses surprises donc, la trilogie s'annonce construite et pensée selon une progression thématique, poussant ici davantage les atmosphères et les plages instrumentales pour un rendu moins agressif mais toujours aussi étrange. Les riffs se font cycliques, jusqu'à l'hypnose ("Epitome 7"), la voix, quasiment absente, est un grognement indistinct de bête malade et l'ensemble apparaît plus massif, à la frontière de l'industriel ("Epitome 11") et de l'ambiant.
Toujours aussi froid et clinique dans sa façon d'aborder la composition ("Epitome 12", "Epitome 13"), Vindsval a un talent rare pour créer des climats cinématographiques, bien mieux mis en évidence ici grâce à une complexité moindre des compositions et à un travail rythmique conséquent, la lourdeur accrue des riffs étant plus propice à l'imaginaire.
777 The Desanctification se vit d'une traite, c'est une pièce où chaque morceau joue un rôle pivot, une articulation qui ne prend de sens que dans la globalité. Nous se sommes qu'à mi-chemin...


Parfait   17/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
364 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...