Blut Aus Nord

Ultima Thulée

Ultima Thulée

 Label :     Impure Creations 
 Sortie :    dimanche 15 janvier 1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Si la Norvège a engendré Emperor, Immortal, Darkthrone ou encore Mayhem, la France possède Blut Aus Nord, le seul véritable et unique joyau du black métal hexagonal et probablement le seul groupe à s'être hissé au niveau de respectabilité des précités. Mais lorsque l'on évoque Blut Aus Nord, mieux vaudrait encore parler de Vindsval, guitariste, chanteur, auteur, compositeur et producteur de cette entité active depuis 1993 et qui n'en finit plus d'explorer les méandres de la psyché ainsi que les aspects les plus noirs et mystiques de l'âme humaine.
Ultima Thulée, premier épisode de l'histoire de Blut Aus Nord, s'inscrit pleinement dans la mouvance black symphonique qui sévit au milieu des années 90, sous l'influence d'Emperor notamment. Cela dit, l'empreinte unique du groupe est déjà bien présente. Blut Aus Nord n'est pas un suiveur, dès ses premiers pas le groupe a su façonner son propre registre, toujours évolutif, ici fait de longues cavalcades épiques et de passages atmosphériques, voire progressifs ("Rigsthula").
Dominé et inspiré par la mythologie nordique, Ultima Thulée en décline l'idéologie textuelle et la froideur musicale sans pour autant faire du viking métal, axé sur le folklore et l'ivresse festive. L'album est un glacier, chacune des compositions, une étendue neigeuse immaculée s'étendant à perte de vue, chaque riff, un pic de glace enfoncé dans le cœur de vaillants combattants entonnant fièrement "My Prayer Beyond Ginnungagap", mélodie a cappella de plus de cinq minutes.
La voix évolue bien sûr dans le registre hurlé traditionnel, à l'exception de quelques chœurs en chant clair, mais est mixée très en retrait par rapport à la musique, qu'elle complète. Ses mélodies et ses interventions sont réduites à l'essentiel car ce sont bien les instruments qui portent les climats, les ambiances et les émotions guerrières. Car oui, en dépit de la froideur absolue de l'ensemble, soutenue par la production pure et rêche de Vindsval, il se dégage une profonde mélancolie qu'une pièce maîtresse comme "From Hlidskjalf" exprime pleinement.
Même si l'ombre de In The Nightside Eclipse (premier album d'Emperor, 94) plane sur cette œuvre, Blut Aus Nord s'ouvre avec Ultima Thulée un chemin dont lui seul connaît l'aboutissement. La discrétion, voire le mutisme du groupe, ne fait que renforcer son mystère et si les Grands Anciens ont bien le pouvoir de parler aux hommes durant leurs rêves, Vindsval est assurément l'un des élus. La première pierre d'un temple sans pareil.


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
61 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :