Blut Aus Nord

Memoria Vetusta III – Saturnian Poetry

Memoria Vetusta III – Saturnian Poetry

 Label :     Debemur Morti Productions 
 Sortie :    vendredi 10 octobre 2014 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Blut Aus Nord est-il en train de clore tous les cycles encore ouverts de son inspiration polymorphe ? Car autant 777 a toujours été annoncé comme un triptyque, rien ne laissait à penser qu'il manquait une pièce à Memoria Vetusta.
Sans me relancer dans une analyse des deux premiers volets (je l'ai déjà faite), il me semble pourtant impossible d'écouter Memoria Vetusta III – Saturnian Poetry sans m'être auparavant replongé dans Fathers Of The Icy Age puis Dialogue With The Stars. Le premier, sorti en 1996, installait Vindsval comme une valeur sûre d'un Métal nordique froid, atmosphérique et proche de l'idéologie Viking alors que le second (2009) rompait totalement avec les disques antérieurs en renouant avec un Black Métal symphonique de très haute volée, probablement une des meilleures sorties du genre pour qui s'intéresse un peu à ce genre musical. Le dernier-né est à la croisée des chemins initiés par ses frères aînés : une symbiose certes toujours symphonique et atmosphérique mais beaucoup moins sophistiquée que Dialogue With The Stars. En effet, Blut Aus Nord retrouve les sonorités crues, limpides et cristallines qui faisaient toute la particularité de Fathers Of The Icy Age en remplaçant habilement les influences Viking par une réaffirmation d'un goût pour le Raw, la pureté du style. Cela est flagrant dans la teneur du chant, complètement possédé et mixé très en retrait même lorsqu'il passe en voix claire (l'envoûtant "Henosis"), dans le son rêche des guitares dont les riffs et les harmoniques sont époustouflants d'inspiration céleste ou encore dans le jeu de batterie sobre, blasté, symptomatique du True Black Métal.
Blut Aus Nord a toujours ce talent unique pour écrire des morceaux longs, qui développent leur propre vie, mais en conservant une homogénéité et une constance dans l'excellence que trop peu de formations parviennent à atteindre. Ce talent rare dont Vindsval est l'unique dépositaire parvient encore une fois à transcender un genre que l'on pense trop hâtivement vidé de sa substance alors qu'il est juste noyé sous une prolifération de médiocrité.
En sept pièces (comme le premier et peut-être en référence à 777, ne sous-estimons pas le pouvoir de la mystique) somptueuses et glaciales, présentées avec une pochette idéalement choisie car reflétant parfaitement ce sentiment de désolation absolue qui habite l'album, Blut Aus Nord fait de Saturnian Poetry un des plus beaux disques de Black Métal qui soit, au style intemporel et qui tient parfaitement sa place au sein de la discographie irréprochable de la formation. On touche à la perfection, voire au divin.


Exceptionnel ! !   19/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
307 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus