Blut Aus Nord

777 Sect(s)

777 Sect(s)

 Label :     Debemur Morti Productions 
 Sortie :    lundi 18 avril 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Que Blut Aus Nord est un groupe ambitieux, je n'en ai jamais douté. Mais oser se lancer dans une trilogie, voilà un travail que bien peu de groupes ont réussi à mener à bien avec un niveau de qualité égal. Dans le genre, je ne vois guère que Elend ("Wings Devouring Men", "Sunwar The Dead", "A World In Their Screams") qui soit parvenu à ses fins. Et pourtant, 777 Sect(s) est bel et bien la première pièce d'un triptyque.
Les six premiers "Epitomes" (c'est-à-dire "sections") de cette nouvelle œuvre renouent avec la face la plus dure de Blut Aus Nord. La parenthèse Memoria Vetusta étant close, Vindsval retrouve ses perversions d'antan et le goût des expérimentations sombres au travers de morceaux éprouvants ("Epitome 4"), très modernes dans leur inspiration, un peu à la manière de ce que proposa Abigor sur Fractal Possession.
Ce que l'on remarque dès la première écoute, c'est l'art et la facilité avec laquelle Vindsval a su faire fusionner le contenu des œuvres précédentes, à savoir le raw black métal, les structures très contemporaines et l'électronique de "Thematic Emanation Of Archetypal Multiplicity", même si le propos général reste accès sur les guitares.
Plus pesant qu'à l'habitude ("Epitome 2", "Epitome 4"), "777 Sect(s)" a comme un parfum d'aboutissement spirituel et surtout, il porte la marque de la volonté de puissance. La pochette, superbe, n'est pas étrangère à ce sentiment de renouvellement thématique, même si la touche B.A.N. est immédiatement identifiable, notamment dans ses harmonies toujours aussi étranges survolant une batterie en très grande forme. Le chant est un modèle du genre, rauque et habité d'une véritable aura mystique, toujours aussi parcimonieux dans ses interventions.
En guise de mise en bouche, 777 Sect(s) se pose là. Novateur, intrigant et s'adressant à un public bien plus large que le fan de métal lambda (qui n'apprécie d'ailleurs sans doute B.A.N.), Vindsval s'est une fois de plus surpassé. Sa créativité et son imaginaire semblent sans limites, le résultat est tout simplement dantesque et il ne fait aucun doute que les deux disques à venir soient au moins d'un niveau égal.
Un groupe hors norme pour une musique indéchiffrable, toujours en quête d'absolu.


Excellent !   18/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches