Animal Collective

Campfire Songs

Campfire Songs

 Label :     Paw Tracks 
 Sortie :    2003 
 Format :  Album / CD   

Ouch, ils reviennent, je les entend, là, tout près, derrière mes enceintes, ils se cachent et sourient, les bâtards; ils se tiennent nonchalamment. Fichtre oui, ils sont bel et bien là, sans crier gare, encore. Ah, c'est une réédition cette fois-ci ? La principale conséquence est que je les vois encore en tête de gondole de mon distributeur "CD-DVD-Hi_Fi-Livres" préféré. La conséquence secondaire, quoi que, se trouve être le départ d'une nouvelle polémique, encore : "Et Animal Collective c'est trop ci, et Animal Collective c'est trop ça... Ah ben moi je préfère le cassoulet à la choucroute. Hé, mais t'as gouté la saucisse aux choux? Et moi j'attends le nouveau Sonic Youth!... Non, mais de toutes façons, Jimi Hendrix, c'est un manchot...etc.". Pour couronner le tout, le pompon? Charles VII sacré à Reims? Mike Patton faisant du Feist? Non! Pitchfork va tamponner "best new music", encore. Non? Comment ça non? 7.2? Bah alors? Y'en a marre des malabars? Trop sucrés, trop durs, pas assez de gouts? Ah oui, au bout d'un moment on sature, on n'arrive plus à recoller les morceaux, à replacer un effort discographique dans une démarche plus globale, qui est, pour le moins que l'on puisse dire en ce qui concerne Animal Collective, un peu floue. Non, je comprends. Ah moins que ce soit le fait que la musique devienne un peu moins sophistiquée, là on décroche hein? Ça fait trop mal aux oreilles c'est ça?
Campfire Songs, ça vous plaît pas ça hein... c'est trop européens, trop simple, trop province, trop rural, trop hippie! Haha, la bonne heure, on décroche enfin, saletés de capitalistes! Dès que ça devient intéressant, ça se dégonfle. J'arrive pas à y croire, moi qui croyais que vous étiez les Pikachu du ballon hélium (mon préféré). Tous mes rêves s'écroulent. Dommage, pour une fois qu'Animal Collective surprend, pour une fois qu'ils sont calmés, gentils, qu'ils ne font pas trop mal au crâne. Ne vivons-nous pas un rêve éveillé de "Queen In My pictures" à "De Soto De Son"? Ah non, ce n'est pas un hommage aux Indiens d'Amérique, vous vous trompez monsieur. Ici, un champ, un feu, du vent, un mini-disc, quelques accords et des voix, les voix, les colorées, les imaginatives, les plaintives, les surréalistes, les pliées, les tordues, les mélodieuses. Pas plus. Pas moins. Comme un nouveau départ, elles jalonnent, elles rompent avec les savoir-faire et les habitudes. Puis, d'un coup, là, derrière mes enceintes, sans l'électronica, sans les sons synthétiques ni les arrangements fumeux, les harmonies, tout au long des ces longues pistes, prennent forme ; avec ses Campfire Songs, tout doucement, la musique d'Animal Collective prend tout son sens.


Très bon   16/20
par Reznor


  Campfire Songs initialement publié en 2003 sur Paw Tracks est réédité au début de l'année 2010.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
127 invités et 1 membre :
Thebluegoose
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :