Animal Collective

Feels

Feels

 Label :     FatCat 
 Sortie :    lundi 17 octobre 2005 
 Format :  Album / CD   

Le précèdent album de Animal Collective m'avait laissé de marbre mais celui-ci est un sacré ovni qui contredira ces abrutis de vieux puristes (pourtant souvent jeunes) selon qui aucune musique n'innove.
Ce Feels réussi le véritable tour de force d'être innovant tout en restant accessible. Né d'un mélange de folie mystique, de folk psychédélique, de musique quasi tribale et de rythmique qu'on verrait plutôt dans un disque électro les morceaux sont contemplatifs et nous porte dans un sorte d'état second (digne des transes chamaniques dont le groupe reconnaît l'influence ?).
Au limite du concevable dans la musique actuelle, les explosions symphoniques et vocales donnent un disque qu'on jugera peut être comme fondamental dans 20 ans. Mais ceci est une autre histoire.
Raffiné, subtil tout en laissant la place à des délirants effets secondaires, Feels est bien une perle rare.

A conseiller aux amateurs de bizarrerie musicale ou des Talking Heads par exemple.


Parfait   17/20
par Mozz


 Moyenne 13.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 juillet 2006 à 11 h 40

Animal Collective m'a conquis, à chaque écoute j'entre de tout mon être dans cet univers musical qui m'est offert. Avery Tare et Panda Bear ainsi que Geologist et Deakin (avec la participation de Eyvind et Doctess) continuent de nous submerger émotionnellement avec Feels.
Cet album est en contraste avec le précédent, Avery Tare a abandonné ses airs folks si bien revisités pour nous dévoiler avec tout le collectif une pop dégentée, psychédélique et rythmée à l'électrique.
Panda Bear, quant à lui, joue d'une voie magiqtrale. Ses murmures sont envoutants, ses chants sont mélodiques et peuvent nous bercer, nous balancer, nous transporter dans des contrées oubliées de notre fort intérieur (faut pas exagérer quand même).
Voilà, la frénésie s'est emparée de moi sur "Did You See the World", "Grass" et "The Purple Bottle". Nous sommes portés, captivés par cette multitude de sonorités se mélant et s'enchaînant à la perfection.
Puis soudain changement de décor... où suis-je? que se passe t'il? Le temps se dilate... . "Banshee Beat" est planant, dans "Daffy Duck" j'entends les baleines, et "Loch Raven" conclut en beauté l'introspection que je redoutais tant.
Enfin, "Turn Into Something" remet les pendules à l'heure, je reprends mes esprits, je redeviens moi-même... en un peu different.

Cet album est excellent, voire exceptionnel dans leur interprétation de la pop. Je regrette juste d'avoir un peu abîmé la pochette à la recherche désespérée d'une bribe de livret.
Excellent !   18/20



Posté le 27 février 2011 à 13 h 08

Peut-on dire que Feels marque un quelconque sommet au sein de la lénifiante et édifiante discographie d'Animal Collective ?
Oui pourrait-on dire parce que "Did You See The Words" ce n'est pas si mal. Ça se laisse écouter. C'est presque du plaisir à côté des bourreaux à oreille King Crimson ou de l'intellectualisation chiante d'un zappa. Je ne parle ici que de groupe adulé sur XS le site où il fait bon aligner ses références. Ma liste de disques est plus grande que la tienne. Oui encore parce que après un pack de bière, on peut se surprendre à gigoter du cul sur Grass.
Donc oui parce qu'on peut tenir une ou deux chanson ou d'habitude la moindre chanson d'AC fait fuir comme le dernier tube R'n'B, sans rythme et sans blues, chanté par la dernière greluche à la mode. Mais non et définitivement non parce qu'une fois passé les 5 bonnes minutes du disque c'est entièrement creux. On cherche des nuances, des variations sans les trouver. Tout n'est qu'une longue litanie (pléonasme) bâtie sur deux idées tournant en boucle. Le pire c'est que ces deux idées ne tournent pas en boucle sur une chanson, ni même deux mais sur toute une discographie (absolument lénifiante).
Dans le meilleur cas des cas on s'endort pendant l'écoute, au pire on pleure de faire supporter pareil horreur à ses enceintes. Bienvenue dans la plus grande illusion auditive de notre époque.

PS: J'offre une semaine de vacances en Irak à celui qui m'explique (et réussi à me convaincre) du rapport entre cette chose, les Beach Boys et les Talking Heads.
A éviter   6/20







Recherche avancée
En ligne
68 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :