Herman Düne

Mash Concrete Metal Mushrooms

Mash Concrete Metal Mushrooms

 Label :     Shrimper 
 Sortie :    samedi 12 avril 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Je vous présente Mash Concrete Metal Mushrooms. Né en 2003, c'est le petit frère de Mas Cambios et il est tout autant recommandable pour les amateurs du groupe, et de folk en général. Situé dans une période entre le lo-fi des débuts et la pop scintillante des derniers albums, cet album est certes un peu maladroit, pas toujours très abouti, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande. Juste des mélodies bien senties, ensoleillées, comme les faux frères savent si bien nous offrir.

Précédé d'un enregistrement téléphonique anecdotique, les deux premiers morceaux sont accrocheurs, débordent d'énergie et sont représentatifs de ce que le groupe peut faire de mieux. Toujours aussi décontracté, André signe l'entraînante "On The Knick". Le charme immédiat de Julie Doiron est un atout majeur, qui illumine sur un "Metal Mash" mélancolique. "The Monkey Song" est délicieusement idiote, avec le vieux pote Jack Lewis, qui entonne des choeurs plus faux que jamais ! "All About You" est une ballade à la mélodie douce et au texte plein d'amertume. Malgré tout, l'album souffre de quelques longueurs, et sur les morceaux les plus calmes, la sauce ne prend pas toujours. Faut dire que Lisa, la petite soeur, est là pour nous bercer sur les choeurs...

Un peu moins foutraque que Mas Cambios, mais aussi moins inspiré, ce Mash Concrete Metal Mushrooms est un bon moyen de retrouver l'énergie du groupe sur scène.


Bon   15/20
par Dylanesque


 Moyenne 10.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 18 février 2009 à 12 h 15

Premier violent coup d'arrêt pour les frères Herman Düne après trois petits chefs d'oeuvre de l'antifolk, Mash Concrete Metal Mushroom a tout du ratage dans les règles.
Et c'est d'autant plus troublant qu'il n'y a pas eu de réelle évolution dans la formule du trio entre le superbe Switzerland Heritage et celui-ci.

Mais ici plus rien ne fonctionne, et tous les détails qui séduisaient auparavant deviennent presque pénibles: que ce soit la petite voix des barbus, ou leur timbre de guitare si particulier, à la fois lo-fi et chaleureux...
Il ne reste que la faiblesse des compositions, sans aucune ligne mélodique véritablement enjôleuse (si l'on excepte les jolies "Intro", "Futon Song" et "Taking Taxis In Winter Clothes", qui nous rappellent au bon souvenir mélancolique des premières perles).

D'une certaine manière on a déjà la sensation que l'esprit Herman Düne a changé (impression confirmée par la suite avec Not On Top et consors). Peut être les franco-suédois se sont ils eux même lassés de leur formule à cette période ; ce qui expliquerait d'ailleurs les arrangements présents sur la suite de leurs aventures.

Reste que sur ce Mash Concrete Metal Mushroom, seule reste la sécheresse caractéristique du groupe, sans qu'on y retrouve la fragilité et la spontanéité qui gouvernait les premiers albums.
D'une certaine manière, si les dernières productions du groupe semblent de loin inférieures à leurs débuts, au moins leur son et leur changement de direction y sont ils plus affirmés... Finalement un album de transition, bâtard mais pas sensible.
A éviter   6/20







Recherche avancée
En ligne
297 invités et 3 membres
Ismael Jünger
Nykobouk
Vamos
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?