Joseph Arthur

Big City Secrets

Big City Secrets

 Label :     Real World 
 Sortie :    mardi 11 mars 1997 
 Format :  Album / CD   

Nous sommes en 1997, un américain nommé Joseph Arthur sort son premier album solo. La rumeur enfle. L'ex Creation Of A Stain est parrainé par Lou Reed et Brian Eno. Il signe pour trois albums sur Real World, le label de Peter Gabriel.

Joseph Arthur commence très fort avec cet album. La production est parfaite, ce sera l'une des meilleures de sa carrière. Point de world music ici, où alors une version très nord-américaine comme avec l'émouvant "Porcupine" et ses samples étonnants. Et oui, le talent est déjà là, On trouve de véritables perles comme "Mercedes" ou l'intimiste "Bottle Of You".
L'écriture est simple et personnelle comme avec "Daddy's On Prozac" ou avec le personnage très réaliste de "Marina".

Via le livret de l'album, on découvre l'autre grande passion de Joseph Arthur, la peinture.

Avec Big City Secrets, Joseph Arthur place la barre très haute, pourtant ses futurs productions l'amèneront à un autre niveau en particulier par le biais de l'oversampling.


Parfait   17/20
par Sadboysleep


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
255 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused