Joseph Arthur

Our Shadows Will Remain

Our Shadows Will Remain

 Label :     Vector 
 Sortie :    mardi 28 septembre 2004 
 Format :  Album / CD   

Joseph Arthur... encore une perle noyée dans la masse d'artistes américains qui nous noient de leur médiocrité ambiante et complaisante : pas la peine je crois de les citer, tout le monde aura reconnu de qui je parle.
Découverte au hasard d'une B.O. de série (The O.C aka Newport Beach, une série pour ados pré pubères avides d'intrigues inexistantes et d'amours pâlichonnes), la voix de Joseph Arthur, susurrant un "Honey And The Moon" à la mélodie enchanteresse et aux paroles envoûtantes, détonnait .
Our Shadows Will Remain, son 4ème album, est assez éclectique. Le premier titre, "In Ohio", une courte introduction toute en douceur au piano annonce assez bien la couleur de l'album : des mélodies apaisantes et des chansons beaucoup plus rythmées.

Le single "Can't Exist" est bien réussi, le refrain est plus qu'efficace, on retrouve cette agressivité, ce désespoir qui ont fait le charme de Redemption's son, son précédent album, mais on sent aussi Joseph Arthur plus calme, plus apaisé.
Sur plusieurs titres, comme "Stumble And Pain", il est accompagné d'un orchestre philharmonique. Mais cette chanson est vraiment trop commune, sans aucune saveur, un rythme presque inexistant, et l'orchestre n'y fait rien.
Dans d'autres titres, on retrouve sa verve et sa plume talentueuse, comme dans "Devil's Broom", un titre un peu plus rock, mais énergique.

Certaines chansons sont vraiment là pour remplir l'album, comme "Echo Park", qui ressemble plus à un OVNI classique à une bonne vieille chanson de pop comme il les réussit si bien.
Et puis, LE chef-d'œuvre de l'album, le titre : "A Smile That Explodes". Il exprime tellement de douleur et d'émotion contenues qui explosent en pudeur dans un refrain murmuré avec difficulté, où l'on ressent une peine immense, une tendresse à peine effleurée. Un petit extrait :

'Too young to fall
For a light I think I see
Can't say for sure
The plants have died,
My hair has grown
From the thought of you
Coming home

Cuz it ain't easier
Waking up at dawn
To find I lost my crown
If I found you there
With flowers in your hair

I'd hold you in my arms
Till we came back down
A smile that explodes
I could never understand'

Bref, un album assez inégal, où la trouvaille musicale de "A Smile That Explodes" côtoie la mélodie répétitive et agaçante de "Leave Us Alone". Mais en somme un très bon album que l'on ne se lasse pas d'écouter et de réécouter.


Très bon   16/20
par Giny


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
135 invités et 3 membres
Zebulon
Poukram
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?