TV On The Radio

Young Liars EP

Young Liars EP

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    mardi 15 juillet 2003 
 Format :  Mini Album / CD   

Premier EP de la sensation du moment, Young Liars surprend par son ecclectisme, c'est vrai ! C'est quoi au juste cette musique ? Un mélange improbable de guitares mode shoegazers, des relents de trip-hop lorgnant vers la house, des voix marquées black music. Franchement déconcertante à décrire.
- Un "Satellite" tachycardique mais incroyablement sautillant ou des voix se mélangent avec en prime une petite montée noisy de guitares certified 100% mogwaienne, une basse lourde qui se faufile jusqu'à la fin du titre... "Staring At The Sun", single évident, (tellement d'ailleurs qu'il est repris dans une version différente sur le LP sorti peu après) qui reprend les mêmes ingrédients... son blanc de guitares, basse ronflante, voix sensuelles. Un "Blind" plus sombre et mélancolique, calmant le jeu, un "Young Liars" valsant et une surprenante reprise de "Mr Grieves" des Pixies, entièrement a cappella... Là on se dit que c'en est trop... pourquoi Pow Wow est ridicule et pas eux ?
Et dire que sur scène c'est encore meilleur.


Parfait   17/20
par Dirty_feet


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 février 2011 à 21 h 46

Quelle petite merveille que cet EP. Et quelle fabuleuse introduction à l'univers du groupe TV On The Radio, après un premier album distribué indépendamment, très long, expérimental, lo-fi et bordélique. Les maîtres mots sont ici concision et éclectisme, l'EP fait 25 minutes et chaque titre a son identité propre. Le morceau d'introduction "Satellite" peut faire fausse impression par son aspect sautillant et funky, le reste du disque étant nettement plus lent et mélancolique. Ce morceau réussit d'ailleurs l'exploit de ne pas m'énerver, alors que c'est plutôt le genre à me taper sur le système. Les choses sérieuses ne commencent cependant qu'avec le magnifique "Staring At The Sun", où la voix soulful de Tunde Adebimpe fait des merveilles et transporte, posée sur un accord shoegaze répétitif et des bidouillages électroniques étranges. Un morceau bizarre aux vocaux entraînants mais qui commence à diffuser une certaine langueur urbaine, semi-nocturne, paisible mais légèrement inquiétante, qu'on traverse toujours un peu à l'affût. Et le rythme se ralentit encore plus sur l'encore plus beau "Blind" à la rythmique electro lénifiante et aux atmosphères évoquant le post-rock. Un morceau hanté, entêtant, cotonneux. Le morceau-titre referme cette parenthèse quelque peu déprimante avec une espèce de groove résigné, évoluant toujours dans cet indie rock piochant dans le trip-hop et le post-rock. Et finalement, une étrange piste cachée nous présente une (très bonne) version a cappella/doo-wop du "Mr. Grieves" des Pixies. Ne cherchez pas à comprendre, et écoutez plutôt cet excellent EP.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
247 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard