The Breeders

Paris [La Cigale] - vendredi 18 avril 2008

Voir les Breeders en 2008 c'est avant tout un grand moment de nostalgie. Un peu comme si on rechaussait une paire de Vans et ressortait le walkman à cassette pour aller traîner sur les bancs du lycée. Ce petit côté retrouvailles et souvenir du bon vieux temps se ressent également en voyant la complicité des soeurs Deal ; Kim semblant encore plus heureuse de jouer ce soir que lors de la tournée de reformation des Pixies, où elle affichait un sourire radieux laissant transparaître le plaisir qu'elle prend à jouer ces chansons qui ont marqué les années 90.
The Breeders débutent avec un "Tipp City" un peu culotté car ce titre ne fait pas partie de leur répertoire mais de celui de The Amps, le groupe éphémère lancé par Kim Deal en 95 pendant que Kelley était en cure de désintoxication. La formation qui accompagne les jumelles assure parfaitement, le jeu du batteur et du bassiste est impeccable et une troisième guitariste vient en renfort sur quelques titres. La set list est également parfaite, mêlant des titres issus des trois anciens albums avec quelques uns de The Amps et une bonne partie de ceux du dernier qui s'avèrent forts convaincants, à l'exception peut être de "Night Of Joy" qui n'était pas indispensable. Vers le milieu du set Kim lâche sa strato pour retrouver sa guitare électro-acoustique et le son caractéristique du fameux "Last Splash" pour "New Year" enchaîné avec l'incontournable "Cannonball". Viennent ensuite deux chansons tirées du premier album, leur superbe reprise du "Happiness Is A Warm Gun" des Beatles suivit d'"Iris"; puis "I Just Wanna Get Along " chanté par Kelley, le toujours jouissif "Saints" et le moins connu mais pourtant excellent "Safari" sur lequel le groupe quitte une première fois la scène.
La première partie du rappel est consacrée à trois titres de "Mountain Battles" dont "Overglazed" sur lequel Kim se met au clavier, et la charmante ballade aux accents country "Here No More"; avant de terminer avec les plus anciens "Fortunately Gone" et "Hellbound" .
The Breeders nous ont offert ce soir une prestation irréprochable et très largement à la hauteur de nos espérances. On se réjouit de constater qu'à plus de 45 piges les deux frangines n'ont pas perdu leur énergie, leur bonne humeur et leur décontraction, ne pouvant s'empêcher de déconner entre chaque chansons. On a retrouvé avec plaisir tout au long de ce concert la fraîcheur, le charme et l'intensité du meilleur de la scène indépendante américaine des nineties... Et ça fait un bien fou!


Excellent !   18/20
par Sonicjulio


  SETLIST :

Tipp City (The Amps)
Huffer
Bang On
Shocker In Gloomtown (Guided By Voices)
Divine Hammer
Night Of Joy
No Aloha
Pacer (The Amps)
We're Gonna Rise
Son Of Three
Walk It Off
New Year
Cannonball
Happiness Is A Warm Gun
Iris
I Just Wanna Get Along
Saints
Safari
-------
Overglazed
German Studies
Here No More
Fortunately Gone
Hellbound


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
176 invités et 1 membre :
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus