TV On The Radio

Dear Science

Dear Science

 Label :     4AD 
 Sortie :    mardi 23 septembre 2008 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Je ne sais pas vous, mais j'étais assez inquiet quant à la suite de la carrière de TV On The Radio. Comment pouvaient-ils égaler les sommets atteints avec Return To Cookie Mountain ? La collaboration de David Sitek avec Scarlett Johannson et la hype qui entoure la sortie de Dear Science n'ont pas non plus contribué à me rassurer... Et pourtant ! Le groupe m'a rassuré de la plus belle des manières, en livrant, lâchons-le d'entrée, un disque excellent digne des précédents disques du groupe.

Par rapport à son prédécesseur, Dear Science semble possèder un tempo général plus rapide. De plus, le bruit blanc me paraît un peu moins présent en fond sonore, tandis que la production me semble plus propre, plus lumineuse permettant aux chansons de gagner en percussion et en caractère. Mais laissons de côté ces considérations fugaces concernant le son, la "couleur" de l'album et abordons ce qui mettra tout le monde d'accord : la qualité exceptionnelle des nouvelles compositions !

Si Return To Cookie Mountain était plutôt homogène, Dear Science se permet de suivre des pistes plus variées. En particulier, le groupe explore plusieurs types de musiques noires, en y ajoutant sa touche expérimentale. Avec "Dancing Choose", c'est le hip-hop qui est invité à la fête, et force est de constater que Thund Adebimpe possède un flow excellent ! Les gimmicks de guitare l'accompagnant possèdent un haut pouvoir dansant. Avec "Red Dress", le groupe expérimente une instrumentation qui se rapproche du ska. Cela s'avère réussi, meme si ce sont surtout les modulations de la voix du chanteur qui donnent sa valeur au morceau. En revanche, les incursions du côté du funk font partie des plus belles réussites de Dear Science, avec un "Crying" au groove apaisé très subtil, et surtout un "Golden Age" aux superbes envolées baroques.
On retrouve aussi des morceaux typiques du son de TV On The Radio. L'ouverture "Halfway Home" est déjà un classique. Elle distille une subtile tension pendant les couplets alors que les refrains emmènent le morceau très haut dans les cieux ! "Lover's Day" est aussi une véritable réussite, avec une instrumentation très riche, où l'association entre percussion rapides, cuivres et bruits blancs fonctionne mieux que jamais. Côté ballades, le groupe s'emmêle un peu les pinceaux. Si "Family Tree" et ses cordes est un très beau morceau, très tendre, on s'ennuie un peu sur "Stork and Owl". Enfin, comment ne pas évoquer le bijou "DLZ" ? Ce morceau m'évoque un groupe soudé comme jamais, une tension et une rage contenue vraiment impressionnante. On sent vraiment une sorte d'union sacrée entre tous les membres du groupe qui mène ce morceau vers des sommets digne de "Wolf Like Me".

Alors, quid de la qualité de cet album ? Finalement, on se rend compte que ce disque est moins intense, habité que Return To Cookie Mountain. Mais le groupe brille par sa maîtrise technique, sa capacité à varier les genres, à les malaxer pour en obtenir un résultat unique. La diversité est le maître mot de cet album. Associé aux miracles de la voix de Thund Adebimpe, cela donne un excellent album d'un groupe toujours aussi original et qui n'hésite pas à laisser libre cours à son imagination. Toujours inclassable, TV On The Radio continue de tutoyer les sommets.


Excellent !   18/20
par Vamos


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
220 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus