The Young Gods

Only Heaven

Only Heaven

 Label :     PIAS 
 Sortie :    lundi 12 juin 1995 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Gardant un esprit proche de l'univers qui ont fait leur succès, les Young Gods s'aventurent avec cet album, encore plus loin dans des atmosphères plus ambiants.

Alternant morceaux rythmés et d'essence industrielle ( "Strangel", "Speed Of The Night", "Kissing The Sun" ), à des passages plus calmes ( "Lointaine", "Donnez Les Esprits", "Child In The Tree" ) , on découvre de nouvelles sonorités dans la musique des Suisses, moins accessibles mais tout autant transcendantes .
Le morceau "Moon Revolutions", construction sonore magnifique de 16 minutes, est à lui seul suffisant pour justifier l'écoute cet album.


Parfait   17/20
par Teethgrinder


 Moyenne 16.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 octobre 2005 à 00 h 28

Only Heaven ? Ben oui, "Only Heaven", ça résume bien cet album ! Mélange paradisiaque entre guitares rock et planeries-speederies technos, ce nouvel opus des Jeunes Dieux propose une belle palette de sons et d'émotions, entre la puissance de "Strangel", les bpm affolés de "Speed Of Night", la "hauteur" de "Donnez Les Esprits", ce "Moon Revolutions" digne du fabuleux "Summer Eyes" qui cloturait TV Sky.
Ou encore ce "Kissing The Sun" aux guitares explosives, évoquant le point culminant de l'acte sexuel, suivi par "The Dreamhouse", "Lointaine" et "Child In A Tree", entre électro réveuse et envoûtante et acoustique du même accabit.
Un album complet, abouti et une fois de plus superbement réalisé par Franz et ses deux acolytes.
Parfait   17/20



Posté le 23 octobre 2005 à 16 h 49

Utilisant partiellement la carlingue de "TV sky", les divins helvètes passent du mode sonique en mode luminique, en perçant la voûte azurée afin d'aller plus haut et au-delà. Leur rock-indus se dilue dans l'ambient stratosphérique, comme si le monde de la matière se diluait au monde du spirituel. On passe aisément de la vélocité spatiale ("Strangel" et surtout "Speed Of Night"), à la plénitude illuminative ("Donnez Les Esprits", "Lointaine"). Les textes, de leurs côtés, peuvent être empruntés sous des interprétations différentes. A l'exemple de "Kissing the sun", aérien et explosif, qui propulse vers les plus hautes sphères orgasmiques, ou qui dénonce les puissances internationales jouant avec le feu. "Moon Revolutions", divisé en trois cycles ("The eagle song" ; "The dreamscape" ; "The arrow song"), s'impose de ses 16 minutes. Il agit comme une danse techno-tribale sous l'influence des halos des forces lunaires. Franz Treichler semble habité d'incantation de part le chant. Only heaven, qu'on se le dise, a quelque chose de chamanique.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
119 invités et 2 membres
X_Wazoo
Ismael Jünger
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?