The Jon Spencer Blues Explosion

Hamburg - Allemagne [Die Fabrik] - samedi 09 octobre 2004

ROCK' N' ROLL ÜBER ALLES !!!!!!


Quel bonheur lorsqu'en arrivant à Hambourg, le jeudi 30 septembre, je lis sur les pancartes une affiche avec une date pour le BX dans quelques jours. Dès lors mon coeur vacille palpite... Et quelques 10 jours plus tard, me voila à la Fabrik, salle super sympa du quartier super sympa d'Altona, dans la ville super sympa de Hamburg. Passons sur la première partie non sans intérêt, mais bon... si vous connaissez DAF ou Der Plan... c'était le même combat. Arrive donc le BX... et là c'est le drame ! Jon Spencer aurait-il des crampes ? Ben, on aurait pu se poser la question, mais très rapidement on comprend que dans BBlues Explosion, il y a blues, et le premier quart d'heure sera très blues, classieux, jeu de guitares toujours aussi imparables. Ensuite vient "Damage", transition imparable du blues à l'explosion... car après Jon Spencer et ses co-conspirateurs rattrapent le temps "perdu". "Sweet 'N' Sour" joué à pleine balle, comme à l'approche de l'apocalypse, et là tout s'enchaîne. Le BX une machine à Show ? Sûrement mais ça transpire la sincérité, l'energie furibarde de Jon Spencer et Russel Simmins (complètement déchainé ce soir là) ne semble pas être du chiqué, à en juger par les hectolitres de transpiration perdus par secondes. Et tout va crescendo, même au niveau du contact avec le public. Ce qui m'a pas mal étonné en comparaison des précédentes experiences que j'avais vécu au niveau des concerts de JSBX. Arrive enfin les couperets dont seul "Don" Spencer à le secret: ces espèces de medleys de 10 minutes joués comme si leur vie en dépendait, et là on retrouve ce Jon Spencer furax, grand guitariste, dégageant cette élégance et cette classe noire, cet air on ne peut plus lubrique, poseur au possible, grand déballage à la limite du Kitsch, mais complètement assumé... Bref concert trop court (c'est toujours l'impression), malgré un dernier classique, le medley Blues X man-flavor de près de vingt minutes... et on sort de là toujours un peu sonné, mais heureux ! Mike Jagger, voilà ton fils spirituel !


Excellent !   18/20
par Lolive


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
119 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused