Shellac

Barcelone - Espagne [Primavera Sound Festival - ATP Stage] - vendredi 28 mai 2010

 Shellac
Il aura fallu que j'attende 2010 pour, enfin (!!!), voir Shellac sur scène. Pas de quoi être fier évidemment, mais cette lacune se devait d'être comblée et c'est désormais chose faite... et de quelle manière ! Après un show incroyable, étouffant et ô combien éreintant de Les Savy Fav, il y a juste le temps d'aller se boire quelques cervezas salvatrices et de s'envoyer une petite Jägermeister sur le pouce qu'il est déjà minuit et demi et que le trio chicagoan se présente à son tour sur la scène de l'ATP.
Et d'entrée de jeu, Albini et sa bande vont sortir la grosse artillerie et par la même occasion, ne laisser pas le moindre doute quand à leurs capacités noisy et fracassantes, même à l'approche de la cinquantaine. "Prayer To God" ouvre donc les hostilités; et d'ores et déjà la messe est dite : ce concert sera grand ou ne sera pas ! Shellac est tout simplement impitoyable. Parce qu'une fois présenté ce "Prayer To God" au final toujours aussi jouissif, et au demeurant sans doute l'un des morceaux les plus emblématiques du groupe, Steve "Velocity" Albini, Bob "Mass" Weston, et Todd "Time" Trainer n'auront plus d'autres choix que de maintenir la barre à ce niveau afin de faire valoir leurs fameux surnoms. Et pour ce faire, la suite s'apparentera à un véritable best-of du groupe. Pas un titre ne va manquer à l'appel : "My Black Ass", "Steady As She Goes", "Crow", "Be Prepared", "The Admiral", "The Squirrel Song"... Ca en devient très vite impressionnant tellement Shellac a choisi de se concentrer sur les morceaux les plus directs et les plus efficaces de son répertoire. Mention spéciale d'ailleurs à "The End Of The Radio" qui prend toute sa dimension en live : véritable concentré étouffant de tension contenue de main de maître par Albini, tandis que Trainer se baladera sur la scène armé de sa caisse claire, comme il est d'ailleurs de coutume sur ce titre.
Shellac déroule ainsi avec une grande facilité mais n'en oublie pas moins la hargne et la férocité qui habitent chacun de leurs albums. Car on ne va pas voir un concert de Shellac comme à un vulgaire groupe de noise ! Non , un concert de Shellac, c'est la certitude d'en prendre plein la gueule et plein les oreilles et d'en ressortir évidemment le sourire aux lèvres !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
192 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard