Oasis

Lille [Zenith Arena] - vendredi 30 janvier 2009

Trois ans quasiment jour pour jour après leur dernière venue dans la capitale des Flandres, les frères Gallagher revenaient nous voir pour défendre leur dernier (très bon) album, Dig Out Your Soul. La plus grande salle de la ville affichait d'ailleurs complet pour l'occasion, et ce depuis plusieurs semaines.

C'est au groupe Twisted Wheel qu'incombait la tâche d'ouvrir la soirée. Ce jeune trio, inconnu chez nous, s'en est sorti avec les honneurs avec un set énergique lorgnant principalement du côté de The Clash ou des Pistols.

Sans nous faire attendre, le combo de Manchester débarque ensuite avec un beau light show et quatre écrans géants. Autant dire que la scène a un peu plus de gueule que pour la tournée précédente, où l'investissement s'était limité à trois pauvres guirlandes électriques. Autre constatation, le groupe a un gros son, et le nouveau batteur, Chris Sharrock (anciennement chez Robbie Williams) envoie le bois bien comme il faut. L'air de rien, c'est ce qui a manqué à Oasis pendant des années (en gros toute l'époque Alan white). Il suffit de comparer "Supersonic" joué en 2000 et aujourd'hui pour se rendre compte qu'il n'y a pas photo et à quel point avoir un bon cogneur est important.
Toutes les conditions sont donc réunies pour nous donner un bon concert et le début de celui-ci est d'ailleurs furieusement rock'n'roll. Le public ne s'y trompe pas avec pas mal d'animations dans la fosse!

Si bien sûr de nombreux classiques seront au rendez-vous ce soir, les mancuniens varient tout de même les plaisirs avec "Don't Look Back In Anger" en acoustique (ça manque un peu d'entrain mais c'est quand même beau) et quelques tentatives plus osées comme l'interprétation, assez convaincante d'ailleurs, de l'hypnotisant "To Be Where There's Life" accompagné de lumières rouges et d'images étranges.
Comme à son habitude, Noël s'octroie quelques moments du concert avec les excellents "The Masterplan" (qu'il a légèrement foiré d'ailleurs), "Waiting For The Rapture", "The Importance Of Being Idle" et "Falling Down" en rappel. A croire que le salaud n'a que de bonnes chansons!
Alors que peut-on reprocher à ce concert?

- La voix de Liam?

Après de gros pépins sur la tournée britannique d'octobre/novembre, les choses sont rentrées dans l'ordre et le gaillard s'en est bien sorti. Même "I'm Outta Time", un temps martyrisé, est très bien passé.

- La set list?

Forcément il a manqué quelques gros morceaux: "Stand By Me", "Some Might Say" ou encore "Live Forever" dans les vieux titres, "Let There Be Love", et plus surprenant, "Bag It Up" et "The Turning" pour les chansons récentes. Pour autant, le groupe a trouvé un juste équilibre, donc pas de grosse frustration. Même "Ain't Got Nothing" était plutôt sympa!

- Le son?

Effectivement, était-ce dû à la salle, mais le son était parfois un peu brouillon sur certains passages. Rien de dramatique cependant.

Malgré les 15 années qui nous séparent de Definitely Maybe, il est agréable de se dire qu'Oasis est toujours là, remplit toujours des Zeniths, et est même surement bien meilleur live qu'avant. 1h45 de bonheur avec "I Am The Walrus" (emprunté à vous savez qui) pour conclure en beauté.
La seule chose qui m'intéresse là c'est: quand est-ce qu'ils reviennent?

Set-list:

(Fuckin'In The Bushes)
Rock'n'Roll Star
Lyla
The Shock Of The Lightning
Cigarettes & Alcohol
The Meaning Of Soul
To Be Where There's Life
Waiting For The Rapture
The Masterplan
Songbird
Slide Away
Morning Glory
Ain't Got Nothing
The Importance Of Being Idle
I'm Outta Time
Wonderwall
Supersonic
-----------------
Don't Look Back In Anger (acoustic)
Falling Down
Champagne Supernova
I Am The Walrus


Parfait   17/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
200 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :