The Brian Jonestown Massacre

Paris [Elysée Montmartre] - samedi 28 octobre 2006

Le concert de juin dernier m'avait laissé sur un goût d'inachevé par sa durée. Celui-ci aussi, mais plus par son contenu.

Le concert démarre donc plutôt bien ("Nailing Honey To The Bee"), avec notamment un fantastique "Hide And Sick", long, planant, sur lequel est greffé un bout du final de "That Joke Isn't Funny Anymore" des Smiths. Mais c'est au moment où les choses semblent sur les rails que le concert va petit à petit s'enliser, comme ces versions faiblardes de "Nevertheless" ou de "Vacuum Boots". Les chansons sont raccourcies à l'extrême, le groupe passe autant de temps à s'accorder qu'à jouer, ce qui rendra le public parfois impatient. Anton Newcombe, dont le chant se détériorera au fil de la soirée, avant d'être complètement imbibé, confiera d'ailleurs qu'il ne se sent pas dans un grand soir.
Il y aura cependant quelques très bons moments comme "Jennifer", "A New High In Getting Low", et un "Swallowtail" au final interminable (Newcombe expérimentant sa guitare pendant 10 minutes).

Un concert à l'image du groupe : des éclairs de génie, mais une capacité à foutre en l'air (alcool, ré-accordages sans fin) tout ce qui pourrait être immense. Un jour sans.


Passable   11/20
par Francislalanne


  Setlist :
Whoever You Are
Nailing Honey To The Bee
Here It Comes
Hide And Sick / That Joke Isn't Funny Anymore (reprise des Smiths)
Nevertheless
Who ?
That Girl Suicide
Jennifer
Vacuum Boots
A New High In Getting Low
Evergreen
Telegram
When Jokers Attack
Sailor
Servo
Swallowtail


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
261 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :