Damien Rice

9

9

 Label :     Helfa 
 Sortie :    lundi 06 novembre 2006 
 Format :  Album / CD   

Retrouver Damien Rice, c'est comme retrouver un vieux pote : ça fait bien plaisir, on se remémore les bons vieux moments. Vous vous souvenez de cette proximité entre Damien et vous ? Elle est toujours là, rien n'a changé. Non... rien du tout...

Après deux millions d'exemplaires vendus de son tout premier album, Damien Rice revient avec 9 attendu avec impatience par ses (maintenant) nombreux fans. Vous me direz qu'on est toujours déçu quand on attend beaucoup de quelque chose. Vous n'auriez pas complètement tort puisque ce second opus est un chouilla en dessous du premier, qui avait l'avantage de sortir de nulle part. Ici, on est toujours en présence d'un disque de pop/folk bien ficelé et toujours aussi tristement romantique. Pas trop de surprises donc... On remarquera l'arrivée d'un piano parfois dispensable, le retrait plus flagrant d'une Lisa Hannigan au timbre de voix toujours aussi charmant et la présence de violons parfois un peu trop gonflant... mais sinon c'est toujours ce bon vieux Damien et son songwriting qui fait toujours mouche ! Bam ! En plein coeur !

A retenir les chansons "9 Crimes" (qui part pourtant avec une partition de piano banale à souhait), "Elephant" (émouvante, un final en trombe, aurait presque pu clôturer l'album), "Rootless Tree" (pop pop pop et mélodie accrocheuse), "Me My Yoke And I" (déjà connu en Live, final plutôt violent pour du Rice) et "Sleep Don't Weep" (rien à dire sur celle-là... je l'aime bien, c'est tout).

Petit bémol : une chanson secrète qui n'en est pas une. Du son... de la fausse durée de vie en quelques sortes. Un album donc trop court.

Une nouvelle galette qui ne surprend donc pas, mais qui plaira aux fans du premier album, dont chaque personne ayant la moitié d'un coeur en état de marche devrait faire parti.


Très bon   16/20
par TheOutsider


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
288 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard