The Brian Jonestown Massacre

Give It Back!

Give It Back!

 Label :     Bomp 
 Sortie :    mardi 26 août 1997 
 Format :  Album / CD   

The Brian Jonestown Massacre... Voilà un groupe au parcours plus qu'atypique. En effet, avant la sortie du désormais mythique documentaire DIG! suivant en parallèle le parcours des Dandy Warhols et celui du BJM, il faut bien avouer que très peu de personnes avaient entendu parler d'eux (et moi le premier !).

Même si ce documentaire est vraiment bien, je pense que l'écoute des albums du BJM est bien plus utile pour découvrir ce super groupe de San Francisco... Ce disque "Give It Back" réalisé avec très peu de temps et de moyens me paraît idéal pour commencer à écouter les BJM...

En effet, il y a dans ce disque une grande diversité assez représentative d'un groupe un peu touche à tout. On passe ainsi de morceaux bien psychédélique ("Super-Sonic", "Whoever You Are", "Sue"...) à des titres avec une touche folk avec un peu d'harmonica ("Before I Am Gone", "Number One Hit Jam"...), d'autres avec une touche orientale grâce à l'utilisation de la sithar (Malela ou Salaam).

Cette album regorge aussi de morceaux plus traditionnels (même si je suis pas sûr que le terme soit approprié avec ce groupe!) avec un de leur plus beau morceau "Servo" et ce chant légèrement en retrait du génial Anton Newcombe ou encore la superbe ballade guitare acoustique et sithar "The Devil May Care".

Néanmoins, pour moi, la véritable bombe de cet album est le terriblement accrocheur "Not If You Were The Last Dandy On Earth" (petite provocation contre leur anciens partenaires des Dandy Warhols), 2min46 avec le chant délirant de Matt Hollywood et Anton aux choeurs le tout sur fond de guitares et de distorsion... un vrai régal !!!

"Give It Back" est donc un album où l'on retrouve quelques unes des multiples facettes de ce groupe fantastique qui mériterait à être plus connu... Peut être pas leur meilleur album (Methodrone ahhhhh ahhhh !!!!) mais un des plus adaptés pour rentrer dans l'univers décalé des BJM...


Excellent !   18/20
par Senseijack


 Moyenne 17.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 02 septembre 2006 à 12 h 41

Anton Newcombe est un sale con...
Un allumé camé jusqu'à la moelle, violent et égocentrique, sorte de grand méchant loup génial fondu de rock vintage et d'idéologie baba (dans le genre, on a pas fait mieux depuis Charles Manson !). Son nom seul suffit à me donner des petits boutons.

Mais sa musique: accrocheuse, intelligente (presque sans le faire exprès), jouissive, douce, tendre... Les qualificatifs manquent !
De "Super Sonic" en passant par "Satellite" ou encore "Whoever You Are", ce disque est une véritable usine à pépite. On sait bien que le poid des influences qui pèsent sur la bande est écrasant, on s'en fout. Si seulement tout les groupes revival pouvaient se targuer de réinventer les sixties avec autant de talent, le monde irait mieux croyez moi!
Le plus étrange en réalité avec les BJM et les Dandys (impossible de ne pas les mentionner), c'est que leur musique est incroyablement moderne et actuelle. Elle s'inscrit dans l'air du temps malgré leur emballage Stones et Beatles.

Poussé par la jalousie, ou par le dépit, Anton-legentilindé- décide de pasticher allégrement son pote Courtney-levilainvendu- et son fabuleux Dandy Warhols Come Down avec ce "Give It Back" à coups d'harmonies vocales dissonantes et de guitares cradingues ("Not If You Where The Last Dandy On Earth").
On ne saurait d'ailleurs que trop conseiller à tous de jeter une oreille sur les deux albums, histoire de voir à quel point ils sont complémentaires. Fabriqués sur un schéma identique (intros et finals similaires), alternance de tubes et de morceaux planants, les deux LPs se révèlent être de qualité équivalente et sont donc indispensables. Même si, il est vrai, la rugosité du son de Newcombe possède un charme certain.

Lorsque l'un défonce la gueule de Sharon Tate à coups de Doc Martens, l'autre fait dans le flower power...
Et pourtant, donner le nom du vainqueur de cette lutte fratricide tient de la gageure: entre un martyre rock habité (voir "Sue" ou encore "The Devil May Care (Mom and Dad Don't)") et un sublime disciple de Bowie, difficile d'émettre un avis tranché. Je crois d'ailleurs que lorsqu'on atteint un tel niveau d'excellence, les comparaisons sont inutiles. "Dig!" ou pas "Dig!".
Irrésistible.
Parfait   17/20



Posté le 24 septembre 2008 à 20 h 48

Considéré par les fans du groupe comme leur meilleur album, Give It Back!, en effet, voit ici le Brian Jonestown Massacre atteindre l'un de ses sommets.

Entre jams psychés ("Number One Hit Jam", "Sue"), riffs détonnants ("Whoever You Are", "Satellite" ou l'excellent "Servo", un des meilleurs morceaux de la bande de Newcombe), morceaux à pleurer ("Devil May Care") ou immédiats ("Not If You Were The Last Dandy On Earth"), Give It Back est à écouter en priorité pour les novices, recelant bon nombre de perles, se présentant ainsi comme l'album le plus évident du Brian Jonestown Massacre.
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus